0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

La drolleta - Reflet des années 1956 à 1959 - Martine Michel

L-9782953877946

Neuf

1 Elément

En stock

25,00 €

La drolleta - Reflet des années 1956 à 1959 - Martine Michel.C'était comment la vie entre 1956 et 1959 ? L'auteur nous le raconte au travers de ce récit bilingue, abondamment illustré, qui a pour décor les lieux de son enfance en pays cévenol. Son témoignage est un hommage à tous les siens, reflet d'une période charnière qui bascule de la ruralité à la modernité. Mairanas Edicion.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeRelié
Année2019
LangueFrançais + Occitan Provençal
Pages394
Format15,5 x 21,7 cm
DistributeurMairanas Edicion
ISBN978-2-9538-7794-6

Plus d'infos

La drolleta - Reflet des années 1956 à 1959 - Martine Michel


C'était comment la vie entre 1956 et 1959 ?


L'auteur nous le raconte au travers de ce récit bilingue, abondamment illustré, qui a pour décor les lieux de son enfance en pays cévenol. Son témoignage est un hommage à tous les siens, reflet d'une période charnière qui bascule de la ruralité à la modernité.


Une évocation de la jeunesse de l'auteure qui nous permet de vivre le temps des 370 pages, cette époque de la fin des années 50, d'une petite fille, partagée entre les Cévennes et l'Algérie, de sa famille cévenole et de l'évolution familiale et technologique, qui s'installe.

Martine Michel est Meyrannaise et revendique haut et fort cette appartenance à la communauté cévenole depuis plus de quatre générations. Elle raconte dans cet ouvrage  la vie de son village mêlée à la sienne pendant une période pas si ancienne que cela mais… tellement différente ou la ruralité se fait rattraper par le modernisme.
Rentrée d’Algérie ou elle a vécu six ans avec ses parents, c’est dans sa petite robe parsemée de petit cœur et de lapins rouges quelle débarque à Marseille avant de retrouver son hameau de Clet. C’est d’abord en occitan quelle écrit son récit parce quelle avait à cœur de réunir un maximum de ces mots qui résonnaient et chantaient en elle.
Elle raconte ainsi les belles sorties avec la Dyna Panhard de papa et les histoires de mineurs de son papé qui n’y voyait pas bien derrière ses verres de lunettes épais comme des loupes. Elle fait également revivre tous les objets usuels de l’époque : son tricotin, le bidon pour le lait ( lo bidonnet) , le briquet du papé… Les deux langues, français et occitan se juxtaposent tout au long de cet ouvrage très richement garnis en photographies. Ces photos servent de support au texte et rendent le livre très facile à lire.
La nostalgie est bien présente dans ses lignes mais aussi la joie d’avoir accumulé tant de belles histoires à raconter.


Dans sa préface, Pierre MAZODIER précise : ... Elle nous offre aujourd'hui un témoignage précieux sur la vie de cette époque, à la fois linguistique, ethnologique et sentimental, plein d'amour pour son petit "pays" et ceux qui y ont vécu...


Mairanas Edicion.


L'auteur:

Martine MICHEL est née le 22 juillet 1949 dans la maison familiale de ses grands-parents maternels, au hameau de Clet, commune de Meyrannes, dans le département du Gard. Descendante en 4e génération de familles originaires de la vallée de la Cèze, elles-mêmes issues du Cantal, de l'Ardèche et de la Lozère (toutes de langue d'oc), elle est profondément attachée à sa culture et à ses origines.


Extrait:

A l'occasion des adolescents tentaient la traversée du plan d'eau sur un radeau de fortune: les enfants venaient les regarder faire curieux et restaient là, fascinés, envieux et admiratifs. Il arrivait que d'autres, guère plus jeunes, soient fier de faire valoir leur habileté au lance-pierres et leur apprenaient comment fabriquer des sarbacanes en roseau qu'ils chargeaient avec des baies de microcoulier, où les initiaient à fumer des tiges de clématites séchées.


Critique de presse:

De quoi était faite la vie dans notre région alentour de St-Ambroix, Molières et Bessèges à la fin des années 50, Martine Michel nous le raconte à partir du hameau de Clet situé sur la commune de Meyrannes. Sa « Drolleta » (lire droulette) nous fait tout d'abord un état des lieux avec un descriptif précis d'un intérieur d'ouvrier. Elle évoque les mineurs, raconte les jeux, les tâches ménagères, nous indique même des recettes de cuisine simple, la façon dont on se soignait, dont on faisait le café, la lessive ou les vendanges, en bref la vie au quotidien. Elle nous fait revivre l'école, l'épicerie et la boucherie d'antan, les coutumes religieuses, la Vote (fête du village), les distractions de l'époque, nous fait même faire un détour en Algérie et ne manque pas de retracer les terribles inondations de 1958.
Le récit est abondamment illustré par des photos d'époque ou d'objets personnels se rapportant à cette époque.
L'auteur a fourni un gros travail de collectage afin de nous donner une idée la plus précise possible sur ce milieu du XXè siècle en Cévennes, rappel pour les uns, découverte pour les autres les intérêts sont multiples.
Cette réédition remaniée et enrichie de documents supplémentaires se présente sous forme bilingue. En effet, l'auteur Martine Michel qui anime les ateliers d'occitan de l'association de la Légende du Volo Biòu à St-Ambroix a rédigé son livre dans la langue d'Oc de ses ancêtres. Chaque page comporte en miroir la traduction du texte en français pour permettre à ceux qui ne maîtrisent pas l'Occitan d'apprécier ce récit préfacé par Pierre Mazodier bien connu pour son militantisme en faveur de la langue occitane.

Article publié le 26/04/2011 dans Le Midi Libre.

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

La drolleta - Reflet des années 1956 à 1959 - Martine Michel

La drolleta - Reflet des années 1956 à 1959 - Martine Michel

La drolleta - Reflet des années 1956 à 1959 - Martine Michel.C'était comment la vie entre 1956 et 1959 ? L'auteur nous le raconte au travers de ce récit bilingue, abondamment illustré, qui a pour décor les lieux de son enfance en pays cévenol. Son témoignage est un hommage à tous les siens, reflet d'une période charnière qui bascule de la ruralité à la modernité. Mairanas Edicion.

Donnez votre avis