0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Negrelum - Miquèla Stenta

L-9782917111567

Neuf

3 Eléments

En stock

10,00 €

Negrelum - Miquèla Stenta (Noir-Obscur). Au-delà du regard clinique, et parfois cynique, le propos tenu ici évoque autant celui-celle qui meurt que celui-celle qui raconte. Illustration de Raphaël Segura. L'aucèu libre.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2019
LangueFrançais + Occitan Languedocien
Pages108
Format10 x 17.5 cm
DistributeurL'aucèu libre
ISBN978-2-917111-56-7

Plus d'infos

Negrelum - Miquèla Stenta

(Noir-Obscur)


Au-delà du regard clinique, et parfois cynique, le propos tenu ici évoque autant celui-celle qui meurt que celui-celle qui raconte. Non qu’il raconte – il ne s’agit pas de broder sur une réalité – mais qui dit le vécu au jour le jour, compris et entrepris à partir de la connaissance, de la relation intime qui lie celui-celle qui s’en va et celui-celle qui le voit partir. Qui lie et qui délie.

Per delai l’agach clinic, de còps que i a cinic, se parla aicí tant de la / dau que se morís coma de la / dau que conta. Non pas que conta – s’agís pas de brodar sus una realitat – mas que ditz çò viscut cada jorn, comprés e entreprés a partir de la conoissença, de la relacion intima que liga la-lo que se’n vai e la-lo que lo vei partir. Que liga e que desliga.


Miquèla Stenta fait le récit d’une fin de vie, celle de sa mère qu’elle a accompagnée jusqu’à sa mort. Elle le fait sans complaisance, dans la lumière noire et la vérité crue d’un implacable réel. Elle nous décrit la déchéance physique et mentale d’un être cher, le plus proche de nous, puisqu’il nous donna la vie, en échange de quoi, on ne peut que l’accompagner vers sa mort, la seule issue possible à son naufrage. L’auteure nous raconte au quotidien les étapes de ce chemin de croix. Sans cesse déçue par la vision d’une ruine inexorable, l’affection ne peut s’exprimer que dans une démarche de lucidité : accomplir jusqu’au bout les gestes de la tendresse, quoi qu’il en coûte, sans détourner le regard.

Dans une société qui refuse la pensée de la mort et le spectacle de la vieillesse, le récit occitan de Miquèla Stenta témoigne de la haute exigence morale que nous impose notre absurde et tragique condition : rester lucide jusqu’au bout.


Traduction française de l’auteur. Illustration de Raphaël Segura.


Éditions L'aucèu libre.


Note sur le livre:

Écrire sur la fin de vie d'une mère, d'une grand-mère ou d'un conjoint, n'a rien d'original. Une mort si douce, Lo Viatge aquitan, La marche lente des glaciers, Mas Vielhas... et beaucoup d'autres, les récits ne manquent pas.
Au-delà du regard clinique, et parfois cynique, le propos tenu ici évoque autant celui-celle qui meurt que celui-celle qui raconte. Non qu'il raconte — il ne s'agit pas de broder sur une réalité — nais qui dit le vécu au jour le jour, compris et entrepris à partir de la connaissance, de la relation intime qui lie celui-celle qui s'en va et celui- celle qui le voit partir. Qui lie et qui délie. Au-delà des mots que l'autre n'entendra ni ne lira, mots muets. Le propos, parler sur, à partir de, est alors un aller-retour entre les choses vues, portées, supportées, et la résonance au-dedans. Prélude au temps du deuil, de l'absence. A la fois témoignage et catharsis. Mais aussi hommage.
L'auteur a choisi pour la version française de rester dans l'esprit du texte occitan en outrepassant parfois la lettre ; la traduction n'est donc pas exactement littérale. Les registres de langue sont respectés. Il s'agissait de garder le parler naturel du personnage centra/. C'est ainsi que la négation n ne » n'est pas utilisée dans les propos retranscrits, que des tournures syntaxiques héritées de l'occitan sont conservées, car un académisme à la française aurait dénaturé le personnage, porté atteinte à son authenticité. Cependant, le passage au français met a plat une expression linguistique contrastée, mitigée entre deux langues. De toute façon, une traduction est toujours une réécriture, y compris sous la plume d'un même auteur.

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Negrelum - Miquèla Stenta

Negrelum - Miquèla Stenta

Negrelum - Miquèla Stenta (Noir-Obscur). Au-delà du regard clinique, et parfois cynique, le propos tenu ici évoque autant celui-celle qui meurt que celui-celle qui raconte. Illustration de Raphaël Segura. L'aucèu libre.

Donnez votre avis

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Télécharger

Negrelum - M. Stenta - MJ Verny

Negrelum - Miquèla Stenta - Chronique occitane de Marie-Jeanne Verny sur la radio FM-plus

Télécharger (10.25M)