0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Cronicas de Viatge - Sèrgi Labatut - ATS 209

L-9782859105853

Neuf

3 Eléments

En stock

15,00 €

Cronicas de Viatge - Roman récit de voyage de Sèrgi Labatut - De courts textes qui sont autant de croquis pris sur le vif : de quoi voyager dans le monde entier. A tots n°209, IEO edicions.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2017
Langueoccitan (languedocien)
Pages104
Format13,5 x 18 cm
DistributeurIEO edicions - IDECO
LabelA tots
ISBN978-2-85910-585-3

Plus d'infos

Cronicas de Viatge - Sèrgi Labatut

Roman récit de voyage - A Tots 209

C’est à un périple morcelé, dans les lieux et le temps, auquel nous convie Serge Labatut. Europe et Afrique, à la fois si loin et si proches l’un de l’autre. Pour mieux éclairer cet ouvrage, reprenons à notre compte la citation de Robert Louis Stevenson : " l’important n’est pas tant la destination que le voyage. "


Plus de quarante textes brefs, comme autant de croquis pris sur le vif, de courtes scènes, des rencontres, qui vous feront voyager d'Italie en Slovaquie, en Pologne, aux Antilles, en Espagne et dans divers pays d'Afrique...




Sèrgi Labatut, passionné de littérature occitane, américaine et française, s’essaie avec succès dans ce nouvel ouvrage au récit de voyage. Une réussite littéraire..


Collection A tots n°209, IEO edicions.


Extrait:

Çò que mai me pivelava èra la dignitat que se vesiá dins las caras. Òmes del pòble, agachavan davant eles la vida que s’anava acabar. Sus maitas fotografias, los òmes portavan la cravata. Me remembrèt mon temps de mainatge quand los amics obrièrs del paire cargavan la cravata lo dimenge per anar a de reünions importantas dels presonièrs o del sindicat. Aquò tanben èra una question de dignitat.


Traduction en français:
"Ce qui me fascinait c'était la dignité visible sur les visages. Hommes du peuple, ils regardaient devant eux la vie qui allait s'achever. Sur d'autres photographies, les hommes portaient la cravate. Cela me rappela mon enfance, quand les amis ouvriers de mon père mettaient la cravate le dimanche pour aller à des réunions importantes de prisonniers ou du syndicat. Ça aussi c'était une question de dignité." (fin du dernier texte, "La Mòstra", Addis Abeba).



Article de presse:

La literatura d’òc a sempre agut lo gost dau viatge, ben avant l’efièch de mòda : lo mitic Portulan de Roland Pecout o encara lo bèu libre collectiu Trobar doç around the world de Andrieu Abbe, Joan-Pèire Belmon e Tèiriç Òfre ne son la pròva. Aquelei Cronicas de Viatge de Sèrgi Labatut contunhan, a son biais, lo camin… Siam dins una mema vibracion primièra : aquela d’una pròsa clara e calorosa que s’arrèsta mai sus leis òmes que sus lo decòr dei païsatges. Luènh dau caminament iniciatic de Pecout, Sèrgi Labatut es dins un vai e vèni professionau que lo fa varalhar a l’azard dei contractes ai quatre cantons dau monde. Vaquí donc lei cronicas d’un emplegat de multinacionala, a l’encòp exoticas e rebats d’una rotina professionala : çò que, a primièra vista, nos càmbia dei bestsellers costumièrs dau genre.

Lo libre se dobrís sus Euròpa. Lei tèxtes son cortets, una pagina o doas, pas mai. Avèm l’impression de passar d’una fòto a l’autra, dins un album, de partejar de momenets simples, çò qu’es un biais de viure au mai pròche l’experiéncia de l’autor emai fuguèsse dei mai anecdotics. Leis evocacions d’Africa nos pòrtan mai luènh e pintran, coma un tablèu trocejat, lo puzzle d’un continent pivelant, multiple e pasmens enfrentat, de lònga, a sei problematicas economicas e socialas. La frasa, sovent corta tanben, esposa lo ritme de l’endrech, se carga dei perfums e dei sonoritats localas, embarca quauquei mòts en italian, en arab, en anglés, en lingalà e desplega un lengadocian blos e carnal. Maugrat la quantitat e la diversitat de luècs traversats, una unitat se tèis, pauc a cha pauc. L’autor, va comprenèm au fiu de la legida, trabalha dins una entrepresa de cervesa : es adonc au contacte, au còr de la vida-vidanta dei bars e deis espeçariás. La « bièrra » se beu dins lo mond entièr, e quin que siágue lo sieu nom, Primus, Béninoise… acompanha lo quotidian deis òmes sus una planeta aclapada de problèmas. Ansin, de nòva en nòva, passam d’un comptador a l’autre, d’una amistat a l’autra e siam pres au ritme dei rescòntres. Au Burundi o en Sardenha, a Sidi Bouzid o Cotonou, la paraula es onèsta, pas de postura o de sembla-poesia : lo testimoniatge sol e franc d’un occidental que se saup « estrangièr » mai que capita d’anar en delai deis aparéncias e pòt tocar una vibracion fonza, una lutz particulara. Es l’agach dau fotograf qu’es a l’òbra, o de l’amator d’art que cèrca dins totei sei viradas leis artistas dau canton. E oblidarem pas la literatura, sempre presenta, en rèirefons : Marcèla Delpastre legida dins un restaurant de Bujumbura, lo mite de Rimbaud au destorn d’una carrièra etiopiana e L’Arbatach de Joan Bodon a quauquei quilomètres de Bomerdès.

Sèrgi Labatut nos parla, vèrs la fin, de sa tissa de fotografiar de « tòlas ondadas » : « lo simbòl vertadièr de l’Africa. N’i a pertot. Lo material de basa ». Tòlas fotografiadas o pichons tèxtes raubats au temps que fila : es lo meme trabalh, l’atencion au detalh, l’escota de l’autre, la simplicitat, que permeton de tocar l’universalitat.


Silvan Chabaud, dins Lo Diari dau 11 d'octòbre de 2018.

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Cronicas de Viatge - Sèrgi Labatut - ATS 209

Cronicas de Viatge - Sèrgi Labatut - ATS 209

Cronicas de Viatge - Roman récit de voyage de Sèrgi Labatut - De courts textes qui sont autant de croquis pris sur le vif : de quoi voyager dans le monde entier. A tots n°209, IEO edicions.

Donnez votre avis