0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Études de langue et d’histoire occitanes - Philippe Martel

L-9782359351538

Neuf

5 Eléments

En stock

24,00 €

Études de langue et d’histoire occitanes - Les Occitans ont-ils une histoire ? Une histoire qui leur soit propre et qui révèle des spécificités qui les distinguent des autres français ? Il a semblé à Philippe Martel que c’était une question suffisamment importante pour qu’il lui consacre un certain nombre de publications depuis une quarantaine d’années. Éditions Lambert-Lucas.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2015
LangueFrançais + Occitan
Pages400
Format16 x 24 cm
DistributeurÉditions Lambert-Lucas
LabelCollection Langues de France
ISBN978-2-35935-153-8

Plus d'infos

Études de langue et d’histoire occitanes - Philippe Martel


Les Occitans ont-ils une histoire ? Entendons, une histoire qui leur soit propre et qui, tout en les associant la plupart du temps (pour le meilleur ou pour le pire…) aux autres Français, révèle cependant des spécificités qui les en distinguent ?

Il a semblé à Philippe Martel que c’était une question suffisamment importante pour qu’il lui consacre un certain nombre de publications depuis une quarantaine d’années. On en trouvera ici un choix représentatif de certains aspects de son cheminement scientifique. Outre une réflexion liminaire, d’ordre historiographique, sur l’héritage des historiens du « Midi », professionnels ou non, depuis le XIXe siècle, sont repris ici des articles traitant d’histoire médiévale – le premier terrain sur lequel s’est engagé l’auteur. Viennent ensuite des études d’histoire contemporaine sur l’écho que les événements politiques qui ont marqué la France depuis la Révolution ont trouvé dans l’écrit d’oc et sur l’histoire de la renaissance occitane depuis Frédéric Mistral. Les derniers textes reflètent ce qu’ont été, à tel ou tel moment, les préoccupations de l’auteur sur divers sujets.


Couverture : Le pont de Labastide-du-Vert en automne par Henri Martin (1860-1943) (Musée des Beaux-Arts de Tours)


Préface de Marie-Jeanne Verny et Yan Lespoux. Ouvrage publié avec le concours de l'Université Montpellier Paul-Valéry et du CEO.


Collection Langues de France. Éditions Lambert-Lucas.


L'auteur:

Né en 1951, Philippe Martel est agrégé d'histoire et docteur d'État avec une thèse sur le Félibrige dirigée par Maurice Agulhon. Ancien directeur de recherches au CNRS, il a été professeur à l'Université Montpellier III Paul-Valéry, dans le département d'occitan. Il est l'auteur ou le co-auteur de nombreux articles et livres, dont Les Noms de Montpellier (avec. Jacques Bres). 2001; Enseigner la Région (avec Pierre Boutan et Georges Roques). 2001: Les Cathares et l'histoire. Le drame cathare devant ses historiens (1820-1992), 2002: L'École française et l'occitan : le sourd et le bègue. 2007: Les Félibres et leur temps. Renaissance d'oc et opinion 1 S50-1914, 2010; Mémoires de pauvres. Autobiographies en vers au XLV siècle (avec Philippe Gardy). 2010.


Extrait de la préface:

Comme le disait le philosophe, les études occitanes sans Philippe Martel, c'est aussi vide de sens qu'un poisson sans bicyclette. Pensez donc : pas loin de quarante ans de carrière et une bibliographie longue comme le bras. Des dizaines d'articles aussi érudits qu'éclectiques, embrassant toutes les périodes de l'histoire de la civilisation occitane, la linguistique. la littérature, la sociolinguistique... et tout cela dans presque autant de livres, actes de colloques ou revues.
Et c'est bien là le problème. Alors que Philippe Martel est devenu une référence pour quiconque s'intéresse aux études occitanes, une grande partie de sa production scientifique est difficilement accessible. C'est en espérant y remédier que nous avons décidé de regrouper la majeure partie de ces textes dans le présent ouvrage et d'autres encore à venir. Cette réédition s'est bien entendu effectuée sous la direction de l 'auteur et grâce aux autorisations des premiers éditeurs, que nous tenons à remercier ici chaleureusement.
Philippe Martel aborde, avec toujours la même passion, poussé par cette insatiable curiosité, cet esprit critique et cet humour qui le caractérisent, une retraite qui sera sans doute encore longtemps studieuse. Alors, avant que, sous son rare cheveu blanchissant, il ne se décide à se retirer dans la vallée de l'Ubaye pour devenir celui que l'on appellera alors « le Socrate des Basses- Alpes », il est plus que temps de se lancer dans ce travail de collecte.
Il va sans dire que ce travail n'en est pus vraiment un, tant ce fin pour nous un bonheur chaque fois renouvelé de découvrir ou de redécouvrir ces articles plus ou moins anciens, plus ou moins diffusés jusque-là, mais toujours marqués par ce style reconnaissable entre mille : un alliage de rigueur scientifique, de distance critique et de subtile ironie. Autant d'ingrédients qui rendent ses écrits aussi enrichissants qu'agréables à lire.
Tant qu'à faire. c'est Philippe Martel qui a lui-même conçu le plan de cette première compilation. Alors que nous avions un temps envisagé de publier des ouvrages regroupés autour d'une thématique ou d'une période, il a souhaité donner ici quelques échantillons de ses multiples champs d'investigation. Dans son introduction, avec la capacité d'autodérision qui le caractérise, il prévient d'emblée le lecteur qui « trouvera peut-être que cette collection de vieux papiers constitue un mélange bien confus de thèmes et d'époques », mais il assume :
« Il aura sans doute raison, mais c'est comme ça. [...] En quarante ans de toute façon, on a le temps de se promener dans la matière occitane et ses divers recoins, d'autant plus que les sujets à explorer sont plus nombreux [...]


TABLE DES MATIÈRES:
Remerciements ................................................................................................ 9
Préface de Marie-Jeanne Verny et Yan Lespoux ............................................ 11
Introduction : un peu de mode d’emploi ......................................................... 13

PREMIÈRE PARTIE.
POUR COMMENCER : ÉCRIRE L’HISTOIRE DES OCCITANS
01. Histoires d’Occitanie ................................................................................ 21
02. Les historiens du début du XIXe siècle et le Moyen Âge occitan :
Midi éclairé, Midi martyr ou Midi pittoresque ........................................ 43

DEUXIÈME PARTIE.
UN PEU D’HISTOIRE MÉDIÉVALE
03. A la naissença d’una mitologia : la societat occitana au sègle XII .......... 65
04. Les Chartes en occitan du XIIe siècle : une anomalie ? ............................ 77
05. Occitan, français, et construction de l’État en France .............................. 91

TROISIÈME PARTIE.
UN PEU D’HISTOIRE DE L’OCCITAN AU XIXe SIÈCLE
06. Républiquen, rouyalisto, sans-culotto et istoucrato,
ou texte occitan et texte politique ............................................................ 113
07. Lo retorn de la Mariana. Écrits politiques en occitan
pendant la IIe République (1848-1852) .................................................... 129

QUATRIÈME PARTIE.
UN PEU D’HISTOIRE DU FÉLIBRIGE
08. Le Félibrige : un incertain nationalisme linguistique ............................... 149
09. Félibres rouges ou Rouges félibres ? ....................................................... 161
10. Les meules qui broient : la crise félibréenne de 1878 .............................. 173
11. Poètes et paysans : les écrivains paysans
dans le Félibrige (1860-1914) .................................................................. 185
12. Collectors e Felibres ................................................................................. 201

CINQUIÈME PARTIE.
UN PEU D’HISTOIRE DU XXe SIÈCLE
13. Mistral 1930, ou Le Rendez-vous manqué .............................................. 211
14. Être occitan en 1982 ................................................................................. 231
15. Révolutionnaire ou nationaliste ? La poésie occitane après 1968 ........... 239
16. L’occitan aujourd’hui ............................................................................... 253
17. Compter les occitanophones… histoires d’enquêtes ............................... 265

SIXIÈME PARTIE.
UN PEU D’HISTOIRE DES CONTROVERSES GRAPHIQUES
18. Une norme pour la langue d’oc ? Les débuts d’une histoire sans fin ...... 283
19. Alentorn de la grafia : quauques precursors dau sègle XIX .................... 309

SEPTIÈME PARTIE.
UN PEU DE TOUT POUR NE PAS CONCLURE
20. La poésie populaire d’oc à l’époque romantique : une découverte ? ....... 321
21. Flourença a l’Argentin, la belle voyageuse ............................................. 339
22. La tapisserie volante : autour de la « questione ladina » ......................... 365
23. Les langues de France au futur ................................................................ 389

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Études de langue et d’histoire occitanes - Philippe Martel

Études de langue et d’histoire occitanes - Philippe Martel

Études de langue et d’histoire occitanes - Les Occitans ont-ils une histoire ? Une histoire qui leur soit propre et qui révèle des spécificités qui les distinguent des autres français ? Il a semblé à Philippe Martel que c’était une question suffisamment importante pour qu’il lui consacre un certain nombre de publications depuis une quarantaine d’années. Éditions Lambert-Lucas.

Donnez votre avis