0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Chant de la vielle - Jean-Claude Dugros, Bernard Lesfargues

L-9782857922230

Neuf

Sous réserve (réapprovisionnement nécessaire)

20,00 €

Chant de la vielle - Jean-Claude Dugros, Bernard Lesfargues. Prose et poésie occitanes en Bergeracois. Cette anthologie regroupe des textes en occitan de prose et de poésie du Bergeracois, avec leur traduction en français, depuis les troubadours en passant par la période du Félibrige et jusqu'à nos jours. Fédérop.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2015
LangueFrançais + Occitan Limousin
Pages260
Format14,5 x 22,5 cm
DistributeurFédérop
LabelCulture occitane
ISBN978-2-85792-223-0

Plus d'infos

Chant de la vielle - Jean-Claude Dugros, Bernard Lesfargues

Prose et poésie occitanes en Bergeracois


Une anthologie de l'écrit en occitan du Bergeracois, préparée par Jean-Claude Dugros et Bernard Lesfargues, couvrant la période du XIIème siècle à nos jours. Cet ouvrage présente des poésies et des écrits en prose en occitan, avec leur traduction en français.


Des troubadours à nos jours, l'écrit occitan en Bergeracois a traversé près de mille ans. Les maillons de sa chaîne de transmission, affaiblis parfois par le combat mené par le Pouvoir central et les classes hégémoniques, relancés lors de périodes plus favorables, ont toujours gardé leur vigueur, assurant, au cours des siècles, la pérennité de la poésie et de la prose en langue d'oc.

Depuis les textes tirés des Jurades de la ville de Bergerac, l'occitan, n'étant plus enseigné, est passé lentement de l'écriture savante à la transmission orale, puis à une semi-clandestinité. L'époque moderne a vu se produire un mouvement de renaissance. Amorcé par le Félibrige (1854), amplifié par l'Institut d'Études Occitanes (1945), il s'est accompagné d'une prise de conscience des intérêts spirituels et matériels de l'Occitanie.

Cette anthologie de vulgarisation, choix de textes et d'auteurs représentatifs des diverses époques, panorama de la langue et de la littérature d'oc en Bergeracois, nous fait découvrir des poètes et des écrivains dont la plupart sont estimables et quelques-uns du meilleur niveau. Tous constituent un jalon indispensable à la connaissance de la culture d'oc.


Édition bilingue occitan-français. Réédition du "Florilège des poètes occitans du Bergeracois".

Fédérop.


« Au départ, il y a le travail réalisé par Bernard Lesfargues pour la Félibrée de Bergerac en 1961 qui présentait la poésie depuis les premiers troubadours bergeracois, Salh de Scola, Elias Fonsalda et Peire de Bragairac en passant par Beausoleil, Jasmin, Jules de Termes, Pierre Gessé, Méry de Bergerac, Jean-Guichard...modestie oblige, l'auteur n'avait pas jugé bon de faire figurer ses propres œuvres dans ce premier recueil. Je lui ai donc proposé de reprendre ensemble ce travail, de l'enrichir et de l'augmenter pour la nouvelle édition 2015, qui porte le nom d'un de ses poèmes. Vous trouverez ainsi trois poèmes récents de Jean-Paul Blot, quatre de Philippe Angelot et bien sûr treize œuvres de Bernard Lesfargues, preuve que la tradition poétique en occitan perdure en Bergeracois. Nous avons souhaité ajouter des poèmes de Pierre Miremont, Majoral du Félibrige et Martial Rouby, poète et conteur. Puis, nous avons complété cette anthologie par des textes en prose, notamment des extraits des Jurades et du Libre de vita de la ville de Bergerac, cahier de doléances réalisé à la demande des consuls de la ville entre 1378 et 1382 . Ces textes renseignent bien sur la vie de la ville et des exactions commises en pleine guerre de Cent Ans. Les « Vèrba a Diu » sont également une curiosité intéressante de la poésie populaire. Je remercie vivement Bernard Lesfargues de m'avoir fait l'honneur de m'associer à ce travail ».


Les auteurs:

Né en 1924 à Bergerac, en terre occitane, Bernard Lesfargues, poète, traducteur de l’espagnol et du catalan, éditeur – il a fondé en 1975 à Lyon les éditions Fédérop qu’il a dirigées jusqu’en 1999 –, a été guidé toute sa vie par la passion du livre. La collection « Paul Froment » créée par lui, et dans laquelle il veut bien être publié aujourd’hui a permis de faire connaître de nombreux poètes français et étrangers. Il s’est attaché également à la défense et à la promotion des littératures des langues dites minoritaires, telles que l’occitan et le catalan. Il continue inlassablement à traduire de grands auteurs catalans, dont tout récemment Jaume Cabré. Et a participé à l'édition du Livre de Vie.

Jean Claude Dugros, Majoral du Félibrige, traducteur, animateur d’ateliers d’occitan, en charge de la revue « Paraulas de Novelum » est aussi un spécialiste de toponymie.



Extrait:

« Si je me sépare d'elle, eh ! que ferai-je ?
Et si je demeure, je ne le sais pas plus.
Hier je l'aimais bien ; aujourd'hui deux fois plus.
Ainsi ne fait que croître mon inclination.

Si'm part de lieys, e ! que faray ?
E si remanh, tan pauc o say.
Ben l'amav'ier ; huey l'am dos tans :
Aissi's vai doblan mos talans. »


Article critique:
     Il y a beau jeu que la sociologie de la littérature a établi la dépendance de cette dernière à l’égard des conditions historiques tant de sa production que de sa réception. Aussi bien l’historien a-t-il appris à questionner l’œuvre de fiction, source jadis suspectée d’ambiguïté, comme il interroge aujourd’hui la langue, ou l’esthétique. Les productions immatérielles n’en sont pas moins sociales, dont l’histoire éclaire notre présent.
     On se félicitera donc de disposer désormais pour le Bergeracois, à l’instar d’autres terroirs, d’une anthologie commode, complète et bien conçue de dix siècles d’expression et de création littéraires dans la langue autochtone, de la lyrique médiévale troubadouresque aux auteurs d’aujourd’hui. Trajectoire (chrono)logique mais développement singulier car ici les auteurs les plus marquant sont les contemporains. Le plus connu, qui inscrit définitivement langue régionale dans la modernité poétique et lui confère une audience s’étendant bien au-delà des limites occitanes, n’étant autre que l’hispaniste et traducteur B. Lesfargues.
     C’est non seulement la longue continuité de cette production que l’ouvrage documente par le choix de ses plus belles pages en vers ou prose avec la traduction française en regard, mais aussi la profonde adéquation du véhicule linguistique d’oc à l’expression fictionnelle de l’habitus périgord. Il y a donc matière à réflexion pour l’historien d’un ‘pays de l’homme’, qu’il soit ou non occitanisant, et spécialement l’historien des faits littéraires, qui peut y prendre la mesure de l’écriture, sans souci d’école, au ras des motivations qui la font vivre et partager.
     Cette gerbe cueillie dans le ‘chant’ de la langue conjugue la saveur et l’esprit.
                                                           Christian Bonnet
                                                          Bulletin de la SHAP

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Chant de la vielle - Jean-Claude Dugros, Bernard Lesfargues

Chant de la vielle - Jean-Claude Dugros, Bernard Lesfargues

Chant de la vielle - Jean-Claude Dugros, Bernard Lesfargues. Prose et poésie occitanes en Bergeracois. Cette anthologie regroupe des textes en occitan de prose et de poésie du Bergeracois, avec leur traduction en français, depuis les troubadours en passant par la période du Félibrige et jusqu'à nos jours. Fédérop.

Donnez votre avis