0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Les Alpes de Lumière n°93 Lazarine de Manosque - Une femme émancipée au XIXe siècle - Claire Frédéric

L-9782906162019

Neuf

Sous réserve (réapprovisionnement nécessaire)

3,85 €

-50%

7,70 €

Les Alpes de Lumière n°93 - Lazarine de Manosque - Une femme émancipée au XIXe siècle - Claire Frédéric. L’itinéraire d’une femme dans une petite ville de Haute-Provence à la fin du XIXe siècle : révolte, affirmation d’autonomie, redécouverte de la langue provençale et entrée dans la littérature félibréenne. Alpes de lumière.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année1986
LangueFrançais + Occitan Provençal
Pages56
Format15 x 21 cm
DistributeurAlpes de lumière
LabelLes Alpes de lumière n°93
ISBN2-906162-01-9

Plus d'infos

Les Alpes de Lumière n°93 - Lazarine de Manosque - Une femme émancipée au XIXe siècle - Claire Frédéric


Lazarine Nègre est née en 1848 à Manosque. Mariée à quinze ans avec un homme qui la rend très malheureuse, elle divorce et commence une nouvelle vie à l'âge de 38 ans. Elle rejoint sa soeur à Marseille, où elles s'installent pour tenir une boutique de gibiers et volailles.
Exilée, elle est plus que jamais de ce pays de Manosque qui l'a vue naître et qui l'inspire. Lazarine écrit des poèmes dans sa langue provençale. Du nom même de sa ville, elle a fait son pseudonyme de poète et emploie inlassablement sa plume à le faire connaître et aimer. Elle rejoint le mouvement des félibriges qui défendent la culture la langue d'oc et devient amie avec Frédéric Mistral et avec Paul Arène.


Ce livre qui remet à l'honneur « une femme émancipée au XIXe siècle » intercale les textes de la poétesse et le récit de sa vie. En effet, Lazarine de Manosque mérite que l'on se souvienne de son courage et de son oeuvre de félibresse.


Collection Les Alpes de lumière n°93.

Éditions Alpes de lumière.


Biographie:

Lazarine Nègre (Lazarino de Manosco - Lazarine de Manosque) est née à Manosque en 1848, dans une famille de paysans pauvres et illettrés, républicains.
Sa mère était à sa naissance la Citoyenne Marianne Bonéti et le surnom de son père Lazare, Mirabeau, fait foi de ces opinions révolutionnaires.
Elle va à l’école chez les sœurs où elle apprend le français.    Elle accepte de se marier à 15 ans, parce que ses parents lui demandent son avis, avec Antoine Eugène Pourcin, son ainé de 15 ans, qui considère sa femme comme son valet.
Elle place alors son espoir dans le désir d’être mère, mais son seul enfant meurt en bas âge. Sa misère et ce deuil cruel la poussent à écrire, d’abord en français, puis en provençal. Divorcée dès que la loi le permet à nouveau, elle devient volaillère à Marseille, au marché des Capucins, aidée par sa sœur qui a eu un enfant hors mariage qu’elles élèveront ensemble.
Elle meurt en 1899, après s’être retirée avec sa sœur dans sa Villa Magali sans être retournée à Manosque où elle avait d’abord envisagé de passer sa retraite. Elle fut redécouverte par Claire Frédéric, alors journaliste à La Marseillaise, en 1986.
D’après sa correspondance, le goût pour le provençal lui est (re)venu en écoutant à Marseille les prêches du père Xavier de Fourvière à l’église Saint Laurent. Sa correspondance avec Frédéric Mistral et Paul Arène témoigne d’une grande franchise et d’une grande liberté de ton. Elle était membre du Félibrige et a soutenu auprès de Mistral, notamment en matière de graphie, les jeunes rédacteurs de La Sartan qu’elle recevait chez elle.
En 1903, sa sœur fera publier ses écrits parus en revues et ses lettres avec une préface d’Élzéar Rougier.

Extrait d’une lettre qu’elle écrivit à Mistral :

« Quand j'ai commencé à faire quelques bouts de rimes, tel tapage dans mon pays ! Quelles clameurs quand on a appris que je faisais des vers. "Ce n'est pas possible, disaient les ignorants, ce n'est pas elle, on les lui fait ! " et les grandes gueules ajoutaient : " Quel toupet ! Faire des vers et les signer surtout ! " Leurs dames qui avaient usé la doublure de leurs jupes sur les bancs des grandes écoles renchérissaient. Ce n'était pas possible qu'une pauvresse comme moi fasse de la poésie ! Ils bavaient tous leur venin sur une pauvre créature qui n'a jamais fait de mal à personne. Si au lieu d'être la fille d'un paysan, j'avais été une demoiselle de bonne famille, ça aurait été les figues d'un autre panier ! Mais moi, allons, ne fallait-il pas que tout le monde me jette la pierre ! »
Et elle conclue : « Je suis une pauvre Manosquine, Un peu gamine mais pas coquine. Prenez donc tout du bon côté, je ne voudrais pas vous fâcher. »

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Les Alpes de Lumière n°93 Lazarine de Manosque - Une femme émancipée au XIXe siècle - Claire Frédéric

Les Alpes de Lumière n°93 Lazarine de Manosque - Une femme émancipée au XIXe siècle - Claire Frédéric

Les Alpes de Lumière n°93 - Lazarine de Manosque - Une femme émancipée au XIXe siècle - Claire Frédéric. L’itinéraire d’une femme dans une petite ville de Haute-Provence à la fin du XIXe siècle : révolte, affirmation d’autonomie, redécouverte de la langue provençale et entrée dans la littérature félibréenne. Alpes de lumière.

Donnez votre avis

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Télécharger

Lazarino de Manosco, BLIN-MIOCH

Lazarino de Manosco (1848-1899) - Article de Rose BLIN-MIOCH (en occitan)

Télécharger (54.32k)