0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Mirèio, Mireille, Muereglie - Frédéric Mistral, Maurice Rivière-Bertrand

L-9782357405165

Neuf

2 Eléments

En stock

15,00 €

Mirèio, Mireille, Muereglie - Un roman d'un amour interdit et une splendide épopée où Frédéric Mistral évoque les fastes de sa Provence natale. Voici une édition trilingue : en occitan provençal avec la traduction française de l'auteur, mais aussi avec une traduction en francoprovençal (dauphinois) par Maurice Rivière-Bertrand. EMCC.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2016
LangueProvençal - Français - Francoprovençal (arpitan)
Pages256
Format21 x 15 cm
DistributeurEMCC
LabelCollection Régionales
ISBN978-2-35740-516-5

Plus d'infos

Mirèio, Mireille, Muereglie - Frédéric Mistral, Maurice Rivière-Bertrand


Histoire extraordinaire et dramatique d’un amour contrarié

En 1881, l’òbra de Frédéric Mistral foguèt tradusida e publicada en francoprovençal de Daufinés per Maurice Rivière-Bertrand jol títol de Muereglie.
Coma aquela traduccion se merita d’èsser coneguda en rason de sa qualitat, avèm causit de la tornar editar al costat del tèxte provençal e de la traduccion en francés.


Deux jeunes gens, Mireille, fille d'un riche fermier de la Crau, et Vincent, pauvre vannier, s'aiment d'un amour impossible. L'argent, les prétendants de Mireille, la loi sociale les séparent. Désespérée par le refus que son père oppose à leur mariage, Mireille fuit le mas familial et part prier sur le tombeau des saintes Maries, en Camargue, pour fléchir la volonté paternelle...

Splendide épopée où Mistral évoque aussi les fastes de sa Provence natale, ce poème en douze chants édité en 1859, en provençal avec traduction française, vaudra la gloire à son auteur. Son succès ne s'est pas démenti depuis, l'oeuvre dépassant de beaucoup le régionalisme pour atteindre l'universel.

La présente édition donne le texte en trois colonnes : sur la même page, vous pourrez lire le texte en occitan (graphie mistralienne) et la traduction française de Mistral, ainsi que la traduction francoprovençale en vers.



Édition trilingue Provençal - Français - Francoprovençal.

Traduction en francoprovençal par Maurice Rivière-Bertrand, édition préparée par Jean-Baptiste Martin.


Éditions Livres EMCC, collection Régionales.


Mirèio,   l’œuvre   poétique   certainement la plus célèbre de Frédéric Mistral, le fondateur du Félibrige, publiée en 1859, a été traduite dans plus de trente langues: le catalan dès 1864, l’allemand en 1896, l’anglais, le danois, l’espagnol, l’italien, le japonais, le portugais, le rou-main,  le  suédois,  le  tchèque...  et  même  l’esperanto  en  1909.  L’une de ces  langues est bien sûr le francopro-vençal. La traduction de Mirèio en franco-provençal a été publiée en 1881 par la Société pour l’étude des langues romanes de Montpellier, dans sa collection «Publications spéciales» qui a accueilli des ouvrages à caractère philologique très divers, comme le Dictionnaire des idiomes romans du Midi de la France, de Gabriel Azaïs, en 1877-1881, Il fiore, poème italien inédit imité du Roman de la Rose, du XIIIe siècle... Et l’auteur de cette traduction n’est autre que Maurice Rivière-Bertrand, le beau-père de Frédéric Mistral, appelé généralement Maurice Rivière.


Le traducteur:
Maurice Rivière est né en 1829 à Saint-Maurice-l’Exil, dans l’Isère, au sud de Vienne.  Après  son  mariage  avec  Joséphine-Albertine  Bertrand,  née  à  Dijon,  il  s’installe à Dijon où il devient négociant en moutarde. Ses premiers contacts avec Frédéric Mistral ont lieu en 1859, l’année même de la publication de Mirèio. Mistral était venu à Dijon pour rencontrer Marie Bertrand, la sœur de Joséphine, avec laquelle il avait une liaison. Par la suite Mistral entretint des  relations amicales avec la famille Rivière: il devint même le parrain de leur fils, auquel fut donné le prénom de Frédéric. En 1876 les Rivière voulant marier leur fille, Marie, Louise, Aimée, née en 1857, sollicitent Mistral qui finit par accepter. Le mariage a lieu le 27 novembre 1876 à Dijon. Maurice Rivière se retirera plus tard à Vienne, où il meurt en 1911, trois ans avant Mistral.

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Mirèio, Mireille, Muereglie - Frédéric Mistral, Maurice Rivière-Bertrand

Mirèio, Mireille, Muereglie - Frédéric Mistral, Maurice Rivière-Bertrand

Mirèio, Mireille, Muereglie - Un roman d'un amour interdit et une splendide épopée où Frédéric Mistral évoque les fastes de sa Provence natale. Voici une édition trilingue : en occitan provençal avec la traduction française de l'auteur, mais aussi avec une traduction en francoprovençal (dauphinois) par Maurice Rivière-Bertrand. EMCC.

Donnez votre avis