0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

LA DAME-GRAAL, chansons de Rigaud de Barbezieux - Katy Bernard

Basé sur 2 avis

Voir les avis

L-9782857922353

Neuf

2 Eléments

En stock

14,00 €

La Dame-Graal, chansons de Rigaud de Barbezieux - La fabuleuse aventure érotico-poétique d’un poète de langue d’oc. Traduction et présentation de Katy Bernard. 7ième recueil de la Collection Troubadours, aux éditions fédérop.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2017
LangueFrançais + Occitan
Pages128
Format13,5 x 18,5 cm
Distributeuréditions fédérop
LabelCollection Littérature occitane "Troubadours"
ISBN978-2-85792-235-3

Plus d'infos

LA DAME-GRAAL, chansons de Rigaud de Barbezieux
Traduction et présentation de Katy Bernard

« Nous sommes en cette Aquitaine ducale du XIIe siècle, vibrante encore des chansons de Guillaume Le Troubadour, son comte-duc. Nous sommes en ces terres bouillonnantes tenues depuis 1137 par sa petite-fille, la grande Aliénor.
Entre Bordeaux et Poitiers, Barbezieux se dresse. C’est là que s’inscrit et que s’embrase la fabuleuse aventure érotico-poétique d’un autre poète de langue d’oc. L’histoire de l’art troubadouresque le retient sous le nom de Rigaud de Barbezieux. […]
Le chant de Barbezieux est celui du don total, désespéré, du don à perte. Le chant de Barbezieux est celui d’une douleur sans égale, s’unissant, puisque aucune autre étreinte n’est possible, au souffle
entraînant de la mort. Le chant de Barbezieux est celui d’une fascination inquiète et résolue, insondable comme la vraie foi. »
Extraits de la présentation de Katy Bernard.

7e recueil de la Collection Troubadours, éditions fédérop.

L'auteur:

Katy Bernard, 38 ans, a écrit un livre sur Aliénor d'Aquitaine où l'occitan est en bonne place. Avec elle, cette langue considérée comme morte ou d'un autre temps prend un sacré coup de jeune.
"Je suis passionnée d'occitan depuis que je suis toute petite, mais je n'ai eu conscience de cela que dans mes années lycée, où j'ai vraiment rencontré la langue à ce moment-là. Jusqu'alors, c'était quelque chose qui était inconscient, de ma part en fait (...). La reine Aliénor est liée à la culture occitane car elle est liée aux troubadours, quoi que l'on en dise. Son grand-père, Guillaume IX d'Aquitaine, était le premier troubadour de l'histoire. Et puis c'est une femme qui est la duchesse d'Aquitaine avant toute chose. Elle est considérée par les occitanophones comme leur reine, d'une certaine manière (...). C'est vrai que l'on me regarde parfois avec étonnement mais j'ai l'habitude depuis que je suis toute petite. Oui, j'ai un peu l'image de l'outsider mais ce n'est pas grave, cela ne me dérange pas tant que moi je suis en accord avec moi (...).  Pour moi, c'est évident qu'il faut s'intéresser à l'occitan, mais je ne sais pas si je pourrais trouver les mots pour convaincre quelqu'un qui ne ressent pas à l'intérieur de lui la nécessité d'aller voir cette langue. Pour moi c'est évident, car s'intéresser à l'occitan comme tout autre culture qui, dans notre paysage socio-culturel, n'est pas dans le haut du pavé, malheureusement, je crois que s'intéresser à ces cultures régionales, voire marginales, c'est lutter de toutes façons contre la pensée unique. Et à partir de ce moment-là, cela reste fondamental".
Et suite au débat organisé à Condat-sur-Véeère sur le thème "La Femme et l'occitan", dans lequel est ressortie l'idée que la femme n'a pas encore acquis l'égalité avec l'homme dans plein de domaines, elle répond : "eh oui malheureusement, c'est ce qui nous rend les troubadours aussi précieux, que leur idée, celle de la réciprocité amoureuse, d'un renouvellement des rapports amoureux, où la dame devient non plus objet mais sujet à part entière, est une idée toujours neuve bien qu'elle est été chantée au XIIe siècle".
Article du 24 mars 2017 par Alain RASSAT, paru sur ewanews.com

Extraits:

Je suis comme Perceval
Qui, du temps qu’il vivait,
Fut bouche bée en voyant
La Lance et le Graal au point
Qu’il ne sut jamais
En demander le rôle,
Je suis tout comme lui,
Mieux-que-Dame, quand je vois votre corps…
Car de même
Je m'oublie quand vous vois
Et crois vous prier quand ce n'est qu'un songe.


" Si ce "Rigaudus de Berbezillo" qui apparaît dans les actes est bien le poète Rigaud de Barbezieux, il faut bien considérer que c'est lui, et non Chrétien de Troyes, qui le premier aurait mentionné Perceval et son Graal, en langue d'oc et en chanson qui plus est, dans la production littéraire médiévale telle qu'elle nous est parvenue." (Katy Bernard)


« Il se délectait beaucoup à faire dans ses chansons des comparaisons avec des bêtes et des oiseaux et des
hommes, et avec le soleil et les étoiles, pour dire plus de nouvelles choses qu’un autre n’eût dites… »
Extrait de sa vida « vie poétique », Anonyme, XIIIe siècle

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

LA DAME-GRAAL, chansons de Rigaud de Barbezieux - Katy Bernard

LA DAME-GRAAL, chansons de Rigaud de Barbezieux - Katy Bernard

La Dame-Graal, chansons de Rigaud de Barbezieux - La fabuleuse aventure érotico-poétique d’un poète de langue d’oc. Traduction et présentation de Katy Bernard. 7ième recueil de la Collection Troubadours, aux éditions fédérop.

Donnez votre avis

Avis clients

Avis à propos du produit
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
2
5★
10/10


Basé sur 2 avis

  • Botiga D.
    Publié le 13/07/2018 à 09:39 (Date de commande : 05/05/2018)
    5

    Rigaud de Barbezieux, à découvrir !

  • Botiga B.
    Publié le 06/07/2018 à 11:22 (Date de commande : 03/07/2018)
    5

    Katy Bernard confirme son talent et sa connaissance des troubadours, et le côté érotico-poétique du poète Rigaud de Barbezieux est à découvrir.



Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...