0 0
 

Recently added item(s)

No products

Free shipping! Shipping
0,00 € Total

Check out

Product successfully added to your shopping cart

Quantity
Total

There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.

Total products (tax incl.)
Total shipping (tax excl.) Free shipping!
Total (tax incl.)
Continue shopping Proceed to checkout

Authors/Artists

Pantais Clus, Rodín (CD)

CD-9999000000304

New

3 Items

Avalaible

17,00 €

Pantais clus, Rodín - CD Deluxe. Poetic and experimental songs in Occitan by Rodín Kaufmann. Pantais recòrds, 2021

More details

STATIC BLOCK

Data sheet

TypeDigifile 2 volets
Year2021
Duration55 min
LanguageOccitan, arabe, portugais
PagesLivret artistique 32 pages et livret 40 pages
Format12,5 x 12,5 cm
LabelPantais recòrds

More info

Pantais clus - Rodín (CD Deluxe)


"Au sein de son premier album solo, Rodín ne se dévoile pas comme sculpteur, mais plutôt comme sorcier, ou magicien. Tel un alchimiste, l’artiste réussit en effet le pari audacieux de concevoir un album résolument alternatif. La méthode qu’il a suivie pour créer Pantais clus ? Celle de la liberté. Liberté d’être à la fois fondateur de son label, poète, plasticien, beatmaker, chanteur et de tout faire à sa guise. Liberté, également, de faire résonner la langue occitane au sein de son œuvre. Liberté, enfin, de relier les époques en mêlant musiques traditionnelles régionales des seventies et RnB contemporain. À l’écoute de chaque titre, il est surprenant d’entendre avec quelle aisance Rodín rassemble, d’une part, les codes du rap (beatmaking, auto-tune, flow ultra rythmé) et de l’autre, le côté mystique et cérémonial de chants presque sacrés. En somme, Pantais clus, c’est une recette osée sur le papier, mais dont tout le monde raffole après l’avoir goûtée."
(www.longueurdondes.com - 4 avril 2021)

Pantais Recòrds.

Également disponible en vinyle ici


Titres :
1. Pichòta flor (paroles et musique Rodín) 4’08
2. Rei de la luna (paroles et musique Rodín) 4’18
3. Leis alas dau temps (paroles et musique Rodín) 6’32
4. Pensarai en tu (paroles Rodín, musique Valentin & Corentin Laborde et Rodín) 5’28
5. Ma cançon (paroles Rodín, musique Valentin & Corentin Laborde et Rodín) 4’41
6. Vòli (paroles Rodín, musique Denis Sampieri et Rodín) 7’02
7. Camin de l’estela (paroles et musique Rodín) 3’41
8. Lo bauç (paroles et musique Rodín) 5’46
9. Temps deis sòmis (paroles Rodín, Loís Pezet, Alaa Mansour, musique Rodín, Phonkhead, Loís Pezet) 5’21
10. Me’n vau (paroles et musique Rodín) 7’00

Extraits:



Article critique:

"Pour dire la chose : on a bien failli passer à côté de ce premier album du chanteur/rappeur occitan Rodin, en considérant qu’il n’était pas fait pour nous. Le rappeur est originaire de Marseille. Il est né en Allemagne et a été élevé quelque part entre le Maroc, le Liban et l’Égypte. Actif depuis sept ou huit ans, Rodin, nous dit la feuille de presse, a fondé en 2015 avec Denis Sampieri un groupe baptisé Uèi, mêlant en langue occitane, engagement militant, Occitanie et musique électronique. À l’origine d’un genre unique et qu’eux seuls pratiquent, la cridesta, les Uèi sont par nature des défricheurs de sons, évoluant entre les langues et les mondes. C’est dans une entreprise pionnière du même type que nous précipite Rodin avec son premier disque, mélange de musiques traditionnelles, d’électronique et de hip-hop. L’objet, adopté par le label transgenre Dora Dorovitch, qui ne vit que pour ces expériences, et les Américains de Fake Four, est une découverte et une confrontation radicale avec l’insoupçonnable. Rodin ne fait pas que proposer une musique radicalement nouvelle, il invente et nous projette dans un espace poétique dont on avait pas la moindre idée avant que ne résonnent les premières notes d’un Pichòta Flor, bouleversant et dont on ignorera tout de bout en bout. Pantais Clus signifie “rêve clos”, un titre aussi abscond que fécond, quand on y pipe que dalle. La chanson incorpore des motifs familiers qui appartiennent au champ world, à l’univers plus contemporain de la trap, en même temps qu’elle dessine d’étranges arabesques vocales qui relèvent d’héritages inconnus. Entre le spoken word sensuel du début, les motifs jazzy, les souffles de jouissance et le flow fluide à l’américaine, Rodin chante sans laisser d’adresse. On pense à un Tricky désarticulé et transposé dans la culture méditerranéenne, aux montages et collages fous d’un Senbeï ou d’un Al’Tarba, nourris à mille sources vives, à une forme de rencontre improbable entre des MCs de banlieue et des bergers des Pyrénées. Rei de la luna évoque les polyphonies médiévales par son utilisation des voix de femmes avant de laisser place à un couplet d’amour courtois slammé comme à la parade. Rodin se joue des genres et file sur un rai de lumière. Leis Alas dau Temps est une comptine miniature qui parle d’amour et du temps qui passe. On capte quelques mots. On croit comprendre ce qu’on ne comprend pas, et puis on finit balancé par les pieds, contre-pieds d’un arrangement qui tient autant de la musique de musée que des musiques urbaines. Pensarai en Tu dégage une puissance évocatrice redoutable, virile et caressante, en même temps qu’un raffinement à faire frémir d’envie Maître Gims. Pantais Clus est une énigme, suspendue entre les genres et les époques. La production est étrangement mainstream et accessible (Ma cançon) mais suffisamment sophistiquée et élaborée pour pouvoir provenir de n’importe où ou de nulle part. On pense parfois aux travaux d’Antipop Consortium, à l’arythmie cardiaque de Dose One et des têtes chercheuses d’Anticon. C’est dans cette absence de référent esthétique partagé, de source et d’origine, que la musique de Rodin produit l’émotion. Le rêve clos est un rêve aux yeux grands ouverts, sublimé par la poésie irrésistible de Temps dei sòmis. Le ton résonne à l’Est (oriental) puis à l’Ouest, dans un grand écart qui désarçonne autant qu’il fascine. L’impression générale est qu’on baigne, à chaque écoute, répétée, dans une confusion croissante aussi déconcertante que délicieuse. La musique de Rodin n’invite pas au voyage. Elle n’agit pas dans l’ostentation ou la recherche d’exotisme. Elle se contente d’exister et de résonner sur et dans une fréquence qui lui est propre, avec laquelle on arrivera (ou pas) à entrer, par la magie de la rencontre, en synchronie. C’est dans ces instants, irréductibles, où les sinusoïdes, culturelles, amoureuses, sensuelles s’associent et cheminent ensemble que le pouvoir de cette musique est immense et irremplaçable."
(Benjamin Berton, sunburnsout.com - 16 décembre 2020)



Reviews

No customer comments for the moment.

Write a review

Pantais Clus, Rodín (CD)

Pantais Clus, Rodín (CD)

Pantais clus, Rodín - CD Deluxe. Poetic and experimental songs in Occitan by Rodín Kaufmann. Pantais recòrds, 2021

Write a review