0 0
 

Recently added item(s)

No products

Free shipping! Shipping
0,00 € Total

Check out

Product successfully added to your shopping cart

Quantity
Total

There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.

Total products (tax incl.)
Total shipping (tax excl.) Free shipping!
Total (tax incl.)
Continue shopping Proceed to checkout

Authors/Artists

La nòbla leiçon - Poema religiós vaudés en occitan

Based on 1 review

Show reviews

L-9999000000101

New

3 Items

Available

5,00 €

La Nòbla leiçon - Poema religiós vaudés en occitan

More details

STATIC BLOCK

Data sheet

TypeHardcover
Year2015
LanguageFrench + Occitan from Alps and Vivares
Pages40
Format15 x 21 cm
DistributorADALPOC 05

More info

La Nòbla leiçon - Poema religiós vaudés en occitan

La Nòbla leiçon - Poema religiós vaudés en occitan (poème religieux vaudois en occitan), élément le plus connu d'un corpus de textes vaudois anonymes des Vallées Occitanes d’Italie, écrits dans le parler alpin et datés de la fin du Moyen Age. Un condensé de l'Histoire Sainte (Ancien et Nouveau Testament), de la doctrine et de la morale vaudoises. ADALPOC.


La Nòbla leiçon est un poème religieux vaudois en occitan, du commencement du 15ème siècle, composé de 491 alexandrins. C’est l'élément le plus connu d'un corpus de textes vaudois anonymes des Vallées Occitanes d’Italie, écrits dans le parler alpin et datés de la fin du Moyen Age. Le terme de leçon a ici son sens liturgique (et étymologique) de « lecture »: on suppose que la "Nòbla leiçon", lue à voix haute, servit dans les assemblées pour l'édification des fidèles. C’est un condensé, sans aucune prétention littéraire de l'Histoire Sainte (Ancien et Nouveau Testament), de la doctrine et de la morale vaudoises.


VAUDOIS
Les Pyrénées eurent les Cathares, les Alpes eurent les Vaudois ! Réfugiés dans les hautes vallées du Pays des Écrins, persécutés pendant des siècles, ils marquèrent le paysage et aussi... les mentalités locales.
Le mouvement vaudois voit le jour à Lyon à la fin des années 1170. Il tient son nom de Pierre Valdès, un riche marchand qui entraîne derrière lui de nombreux adeptes après qu'il ait distribué ses biens aux pauvres. Dénonçant l'enrichissement et la corruption de l'Église, il remet en cause son autorité en expliquant les Évangiles en langue vulgaire (et non en latin), revendiquant le droit de prêcher à chacun. Y compris aux femmes ! L'archevêque de Lyon a tôt fait de proscrire l'ordre, il est excommunié en 1184 lors du concile de Vérone. Les Vaudois, persécutés, sont contraints de fuir : nombreux sont ceux qui trouvent refuge dans les Alpes, en particulier dans le Pays des Écrins. Le nom du village de Puy Saint-Vincent conserve notamment la mémoire de Vincent Ferrier, qui tenta, au XVe siècle, de ramener les Vaudois dans le giron catholique.
Cette histoire passionne depuis vingt ans Robert Fine, un ancien employé des postes, originaire du pays : « Mon grand-père me parlait souvent de la vie de ces familles qui résistaient aux imprécations de l'évêque d'Embrun. »
Affrontant la rudesse des saisons froides avec les maigres récoltes cultivées à la hâte en été, les Vaudois ont donné aux habitants du Pays des Écrins une grande part de leur fierté: « C'est grâce à cette force de caractère que la région ne s'est pas vidée de ses habitants », affirme Robert Fine.


Édité par ADALPOC 05.


Extrait:

Vers numérotés de 363 à 386.

Mas enaprès li apòstol foron alcun doctor,
La via de Crist mostravan, lo nòstre Salvador,
Ma encar en son trobà alcun al temp present,
Li cal son manifèst a mot poc de la gent.
La via de Jesus Crist mot fòrt volrian mostrar,
Ma tant son persegú qu'a pena o pòion far.
Tant son li fals cristian encecà per error,
E majorment que li autre aquilh que son pastor,
Qu'ilh persègon e aucíon aquilh que son melhor,
E laissan viure en patz li fals enganador.
Ma en çò se pò conóisser qu'ilh non son bon pastor,
Car non aman las feas si non per la toison.
Ma l'escritura ditz e nos o poèm veir,
Que si n'i a alcun bon que ame e tema Crist,
Que non vòlha maudire, ni jurar, ni mentir,
Ni avoutrar, ni aucir, ni penre de l'autrui,
Ni non vòlha venjar-se de li seu enemics,
Ilh disson qu'es vaudés e degne de punir,
E li tròban caison com mençonjas e engan,
Cossí ilh poirian toler çò qu'el a del seu afan.
Ma fòrt se confòrte aquel
Que sufre pel Senhor, car lo regne del cèl
Li serè aparelhà a l'issir d'aquest mond;
Adonca aurè grand glòria s'el a agú desonor.

Reviews

No customer comments for the moment.

Write a review

La nòbla leiçon - Poema religiós vaudés en occitan

La nòbla leiçon - Poema religiós vaudés en occitan

La Nòbla leiçon - Poema religiós vaudés en occitan

Write a review

Customer reviews

Reviews about this product
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
1
5★
10/10


Based on 1 review

  • Amy C.
    Published 12/02/2019 à 11:14 (Order date: 04/02/2019)
    5

    Super



Customers who bought this product also bought: