0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Lo gojat de noveme - Bernat Manciet

L-9782909160343

Neuf

2 Eléments

En stock

9,00 €

-50%

18,00 €

Lo gojat de noveme - Bernat Manciet. Un récit qui évoque les liens mystérieux, lourds de secrets enfouis, qui se nouent et se dénouent autour d'une famille landaise menacée par la ruine et la mort. Un des chefs-d'oeuvre de la littérature occitane contemporaine, par un des plus grands auteurs occitans du XXe siècle. Collection Òbras n°1, éditions reclams.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2003
Langueoccitan (gascon)
Pages208
Format14.5 x 20.5 cm
DistributeurEdicions Reclams
LabelColleccion Òbras
ISBN2-909160-34-3

Plus d'infos

Lo gojat de noveme - Bernat Manciet


"Lo gojat de noveme" (L'enfant de Novembre)est le nom que donne Bernard, le narrateur à cet étranger qui vient chaque année au Barrail pour quelques jours puis reprend son chemin vers on ne sait pas quel destin. Une année, il ne réapparaît pas. Commence alors une longue attente d'une famille écrasée par la misère et l'isolement. Il reviendra pourtant, le jeune homme de novembre, mais rien ne sera plus comme avant. Bernard devra continuer à vivre dans ce monde à l'agonie malgré la tuberculose qui l'étouffe ; vivre jusqu'au bout du souffle, pour dire le secret qui déchire son âme d'homme.


Un récit qui évoque les liens mystérieux, lourds de secrets enfouis, qui se nouent et se dénouent autour d'une famille landaise menacée par la ruine et la mort. Un des chefs-d'oeuvre de la littérature occitane contemporaine, par un des plus grands auteurs occitans du XXe siècle, Bernard Manciet.


Édition Bilingue. Collection Òbras n°1, Edicions reclams.



Extrait:

"Après que lo sangarruaire se n'èra tornat de l'estanh d'Aurelhan, qu'i passava enqüèra los Mens que vienèn de la hèira de seteme, dab las velas blancas. Après qu'èran las palomas, e que cridàvam: "Oè...huu..." sus la lana. E après, lo maishant temps. Au borg, quan s'èran estupadas las lampas-carbut de las barracas, lors sers de Sent-Martin, e estupat lo hromatge deu pòste d'esséncia - pausa enqüèra qu'entenèm lo marchand de cotolius, la nueit, suu nòst camin - qu'èram dens l'ivèrn. Los gitanos hadèn huec, un ser, dus sers, quan s'escadèn de passar. Autament, los auts malestrucs, los deu Circ e los d'"eths auts", aqueths aquí vienerén pas se cauhar en çò de nòste sonque ua pausa: deu camin avant que vedèn lo larèr a hlamejar."


Traduction française:

"Une fois que le marchand de sangsues était revenu de l'étang d'Aureilhan, passaient encore les gens de Labrit de retour de la foire de septembre, avec leurs bâches blanches. Puis c'étaient les palombes, et nous criions: "Ohé...uu..." sur la lande. Et puis le mauvais temps. Au bourg, quand s'étaient éteintes les lampes à acétylène des baraques, les soirs de Saint-Martin, et éteint le fromage rond du poste d'essence - on entendait quelques temps encore le marchant d'appeaux, la nuit, sur notre chemin -, nous étions dans l'hiver. Les gitans faisaient du feu, un soir, deux soirs, quand ils se trouvaient à passer. Quant aux autres pauvres diables, les gens du Cirque ou les colporteurs de la montagne, ceux-là ne viendraient se chauffer chez nous qu'un moment : depuis le chemin on voyait rougeoyer notre foyer."


Critique:

Le court roman Lo gojat de noveme (Le jeune homme de novembre) de Bernard Manciet, publié pour la première fois en occitan dans la revue ÒC en 1964, est certainement l’une des œuvres parmi les plus fascinantes de la prose occitane moderne et contemporaine, aux côtés de La bèstio dóu Vacarés (La bête du Vaccarès) de Joseph d’Arbaud. Il s’agit de deux textes brefs, entre lesquels on peut d’ailleurs observer, au-delà de nombreuses différences, des parentés étonnantes qui mériteraient d’être examinées de plus près. Mais cette brièveté semble aller de pair pour le lecteur avec l’impression d’immensité temporelle et géographique qu’ils dégagent et dont il est toujours difficile de se déprendre.
Ajoutons que ces deux œuvres ont connu une fortune éditoriale assez remarquable. Depuis 1926, l’ouvrage de Joseph d’Arbaud a été régulièrement réédité par Grasset (actuellement dans la collection de poche « Les cahiers rouge »). Celui de Bernard Manciet, sans avoir connu une telle fortune éditoriale, a lui aussi été l’objet de plusieurs éditions, jusqu’à la plus récente en 2003. Il a également bénéficié de plusieurs traductions françaises, imprimées (par Alain Surre-Garcia et Françoise Meyruels, puis par Guy Latry) ou demeurées inédites (par Christian Laborde). Manciet lui-même a laissé de son roman une version française manuscrite autographe, dont on peut penser qu’il était l’auteur.
Fondés sur un élargissement du temps, les deux récits se déroulent dans un territoire à la fois balisé avec une extrême précision (respectivement la Camargue et la Grande Lande) et cependant susceptible de se métamorphoser à tout moment en un véritable labyrinthe, peuplé de personnages inquiétants ou étranges, et où se déroulent des scènes surprenantes, surgies de nulle part. Ces apparitions contribuent puissamment à la fascination qu’exercent les deux œuvres sur leur lecteur, par le sentiment de trouble qu’elles installent et les failles qu’elles provoquent dans le flux narratif.
C’est l’une de ces failles que l’on voudrait tenter de décrire et d’interroger dans le roman de Bernard Manciet, l’une de ces digressions qui, en interrompant le fil du récit, le nourrissent et lui confèrent sa singularité.
[...]

Extrait d'un article de Philippe Gardy, « Ovide dans la Grande Lande », Revue des langues romanes, Tome CXXI N°1 | 2017, 296-318.

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Lo gojat de noveme - Bernat Manciet

Lo gojat de noveme - Bernat Manciet

Lo gojat de noveme - Bernat Manciet. Un récit qui évoque les liens mystérieux, lourds de secrets enfouis, qui se nouent et se dénouent autour d'une famille landaise menacée par la ruine et la mort. Un des chefs-d'oeuvre de la littérature occitane contemporaine, par un des plus grands auteurs occitans du XXe siècle. Collection Òbras n°1, éditions reclams.

Donnez votre avis

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...