0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

L'homme semence - Violette AILHAUD

L-9782917141496

Neuf

1 Elément

En stock

8,00 €

L'homme semence - Violette AILHAUD. En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand le village est brutalement privé de tous ses hommes par la répression du soulèvement républicain. Entre femmes, serment est fait que le prochain homme, qui viendra sera leur mari commun. Collection main de femme, éditions Parole.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2013
LangueFrançais
Pages48
Format10 x 16 cm
DistributeurÉditions Parole
LabelCollection Main de femme
ISBN978-2-917141-49-6

Plus d'infos

L'homme semence - Violette AILHAUD


Dans les Basses-Alpes françaises, en 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand le village est brusquement privé de tous ses hommes par la répression du soulèvement républicain de décembre 1851. Deux ans passent dans un isolement total. Entre femmes, serment est fait que lors de la venue d'un homme, il sera leur mari commun, afin que la vie continue dans le ventre de chacune.

Il s’écoule plus de deux ans avant qu’un homme n’apparaisse : «ça vient du fond de la vallée. Bien avant que ça passe le gué de la rivière, que l’ombre tranche, en un long clin d’œil, le brillant de l’eau entre les Iscles, nous savons que c’est un homme. Nos corps vides de femmes sans mari se sont mis à résonner d’une façon qui ne trompe pas. Nos bras fatigués s’arrêtent tous ensemble d’amonteiller le foin. Nous nous regardons et chacune se souvient du serment. Nos mains s’empoignent et nos doigts se serrent à en craquer les jointures : notre rêve est en marche, glaçant d’effroi et brûlant de désir.»

Un texte écrit en 1919, alors que le village est de nouveau privé d'hommes, et mis sous scellés par testament jusqu'en 1952.


Postface de l’historien Jean-Marie Guillon de l’université de Provence, membre de l’association 1851.


Collection main de femme, éditions Parole.


Voir aussi la version traduite en occitan provençal par Daniel Daumàs et la version traduite en anglais par Nancy Huston.



L’auteur:

Née en 1835, Violette Ailhaud est morte en 1925. L’homme semence est un récit écrit en 1919. Pour la seconde fois en 70 ans, son village vient de perdre tous ses hommes.


Édité sous forme d’un petit livre, ce texte a touché de nombreuses personnes grâce à un bouche-à-oreille qui n’a cessé de s’amplifier. Parmi les lecteurs, un certain nombre d’artistes ont mis leur art au service du témoignage de Violette Ailhaud. Le théâtre, la danse, le conte, la lecture, la gravure, le cinéma et la bande dessinée ont formé une ronde d’interprétations qui permet à ce texte universel de faire le tour de la Terre.

« L’homme semence » a également été traduit et édité en allemand, en italien, en suédois, en espagnol, en néerlandais et en anglais. Il est est interprété par le théâtre, le cinéma (Le Semeur, Marie Francen, 2017), le conte, la danse, la bande dessinée, la gravure…

Il a reçu le premier Prix Page de Garde’ « adultes », le 21 juin 2022.



Extrait:

Le temps nous presse, nous oppresse. Bientôt nous avons l’impression que ce temps nous crie après. Nous étions installées calmement dans l’attente, bercées dans la certitude qu’un homme viendrait. Et voici que la proximité de cet homme bouscule notre patience et transforme la bonne chienne qu’elle était, couchée à nos pieds, en une louve affamée.
Depuis plus de deux ans, nous n’avons plus vu d’homme. Les derniers, les nôtres sont partis en février 1852 raflés par les gendarmes qui les poussaient de leurs fusils. Ces gendarmes étaient ceux du tout nouvel empire de Louis Napoléon Bonaparte, parricide de la Deuxième République dont il avait été le président.
Ils étaient à peine partis que, dans le vallon, sous le bois du Défend, les fusils ont claqué. Martin et son ami Antoine-Jean ont été tués. Ils avaient tenté de s’enfuir. Mon père aussi est mort, aux Iles du Salut, condamné à la transportation à perpétuité au bagne de Cayenne, parce qu’il était un chef, parce qu’il était dangereux, parce que les assassins de la République avaient décidé de réprimer sauvagement ceux qui la défendaient. Les autres ont été transportés en Algérie. Mais tout cela, la mort du père, les déportations, nous ne le saurons que bien plus tard, lorsque les premiers transportés du village reviendront d’Algérie.

Martin était mon amoureux, mon promis.
J’avais seize ans et demi lorsque le malheur est arrivé. Lui en avait dix-huit. Combien de fois l’avais-je boustigué* depuis des années pour lui montrer mon attirance ? Une fois, une seule fois, je lui ai laissé caresser, à travers le tissu de ma blouse, mes seins de femme déjà prête à l’amour, déjà prête à se gonfler d’enfants. C’était le 20 décembre 1851, pour la fête du solstice d’hiver qui salue la fin des jours qui raccourcissent. Le soir, nous avions dansé autour du feu malgré la tristesse de l’échec
du soulèvement républicain. Ce même jour, mon père, notre maire, n’a pas voulu organiser le vote demandé par le nouvel empereur.

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

L'homme semence - Violette AILHAUD

L'homme semence - Violette AILHAUD

L'homme semence - Violette AILHAUD. En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand le village est brutalement privé de tous ses hommes par la répression du soulèvement républicain. Entre femmes, serment est fait que le prochain homme, qui viendra sera leur mari commun. Collection main de femme, éditions Parole.

Donnez votre avis