0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

Henerècla - Alidé Sans, Paulin Cortial (CD)

CD-8435307605580

Neuf

9 Eléments

En stock

16,00 €

Henerècla - Alidé Sans, Paulin Cortial (CD). Un vent indomptable d'air frais dévale les montagnes du Val d'Aran avec cet album CD d'Alidé Sans et Paulin Courtial ! Au menu, une synergie artisanale et électro-acoustique entre deux langues : la musique et l'occitan. Hètaman.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeCD carton
Année2018
Durée37' 03
Langueoccitan (gascon)
DistributeurHètaman
Code DistributeurL 253-2018

Plus d'infos

Henerècla - Alidé Sans, Paulin Cortial (CD)


Alidé Sans e Paulin Cortial: Viatge pòp a còr ubèrt.


Un vent indomptable d'air frais dévale les montagnes du Val d'Aran avec ce CD d'Alidé Sans et Paulin Courtial ! Au menu, une synergie artisanale et électro-acoustique entre deux langues : la musique et l'occitan.

Une voix à fleur de peau, un répertoire aux textures acoustiques : entre Occitanie et Catalogne, Alidé Sans cultive la singularité de ses montagnes aranaises. Nourrie de poésie libertaire, elle marie des rythmes universels (soul, reggae, rumba) à la langue occitane, portée par une énergie indomptable et lumineuse.

Le disque "Henerècla" témoigne de la vitalité de la nouvelle génération de compositeurs-interprètes occitans ! Venez danser... il fera chaud.


Hètaman.


Les artistes:
Alidé Sans : voix, guitare, accordéon diatonique
Paulin Courtial : guitare, percussions

Enregistrat per Johann Berger (I/O Records).
Mesclat per Mathias Chaumet (MC Studio).
Masterizat per Yves Roussel.


Titres:

1. Aigua infinita     3:59
2. Eth riu     4:33
3. Bona umor     3:51
4. Es flors deth nòste prat     4:32
5. Era revolucion de Conchita     4:21
6. As vist?     3:28
7. Vèspe d’òli d’oliva     5:09
8. Sense votz     5:08
9. Adiu! Adiu!     2:02


Extrait:  ETH RIU

Se jamès se t’acodisse preguntar-me, te dideria ua per ua es mies vertats,
que non me quede ne ua mora de vergonha, que ja è deishat tot çò que me pese peth camin.
Morir cada net, e nèisher cada dia, voi morir totes es nets e nèisher toti es dies,
limpia e pura, coma un linçò blanc, prèst entà hèr er amor,
coma er aire fresc que baishe dera montanha.

Aciu sò presenta, entre vides passades as que les a arribat eth mar,
Cada gota de ploja un trocet que se còle pes horats dera mia pèth tà qu’arrés quede endarrèr.
E per dauant en demoren infinitats, que mons uelhs non veiràn, seràn luenh d’aciu,
e encara atau, accèpti es règles d’aguest jòc, d’aguest cicle irrestistible,
coma m’i poderia negar? serie coma voler cambiar eth riu de sentit!

Era vida per dauant,
En veir qu’er arriu se n’anaue, plorès.
Era vida per dauant, e pòc de temps darrèr
En veir qu’er arriu se n’anaue, plorès.

E atau mos botjam pera vida, comunicant en ua lengua que non auem aprenut,
damb eth mar, damb eth cèu, damb eth riu, damb era nhèu, damb es bromes, damb era aigua... e damb era mòrt.
Inondadi de qüestions, respiram ignorància. Ua guèrra en interior en justifique ua exterior.
Temps m’as mostrat que i a causes que s’escapen, qu’era nòsta volontat non ei mestressa deth destin.
Que non i a arren qu’age sentit sense tot, e que tot non serà tot sense arren.

Perqué se’n va? que non li agrade aguesta tèrra?
Lhèua-te mama, rapid! mo’lo cau arturar abans que se n’age anat tà tostemp.

Era vida per dauant,
En veir qu’er arriu se n’anaue, plorès.
Era vida per dauant, e pòc de temps darrèr
En veir qu’er arriu se n’anaue, plorès.



Article de presse:

“Torni a caminar un viatge mes…”, las permèras paraulas deu disc aqueste. E quin viatge ! Tres ans après la sortida deu son permèr album Eth paradís ei en tu e ua pièla de concèrts per Occitània, Catalonha, País Valencian e la quita vila de New York, la musicaira aranesa Alidé Sans que torna dab Henerècla. L’opús qu’inaugura la creacion deu label Hètaman, en tot enregistrar (enfin) la soa collaboracion dab lo musicaire avaironés Paulin Cortial. Lo viatge pòp qui s’obreish per la breca aquesta, que potza en l’energia de l’empont, generosa e a còr ubèrt.

Cantaira, multi-instrumentista, autora, compositora, juntada preu Paulin Cortial guitarrista e fina aurelha adobaira, l’Alidé Sans qu’alinda lo son cant encarnat e cargat d’emocions, tostemps prestit de ròck, soul e reggae. Preus nau tròç aquestes, que tornam trobar las soas inspiracions gessidas deu paisatge e de l’amna pirenencs, qui an hèit créisher lo son espiar esmiraglat e revoltat. Qu’i bota deu son monde, deu son país, e que’s hèn enténer. L’occitan de la vath d’Aran qu’ei la soa lenga de tot dia, de l’intima, de l’amistat, de la revolucion. Que ns’ac liura en ua pòp doça aus ritmes plan sentits. Lo son produsit qui sap botar en valor la soa expressivitat. Totun que daisha quauquas finèstras epuradas, tau com la cançon Sense votz enregistrada en ua presa sus bandas analogicas, on tornam au duò vutz e guitarra. Per la cançon Eth Riu botada en davant per un permèr vidèoclip disponibla sus la tela, que reconeishem aqueras inspiracions de natura, la de l’arriu qui’s passeja tau com la vita e s’encamina dab hidança. Qu’èm gahats peu groove solide de Bona umor e de Vèspe d’òli d’oliva, on ací particularament, la votz cauta de l’Alidé revela un tèxte qui celèbra la sabor e la poesia deu moment present. Era revolucion de Conchita qu’ei lo conte faceciós deu disc, on ua hembla avia la conquista deus aròus deus capulats politics. Entiò l’independéncia ? Shens transicion, l’intimista As vist ? qu’avoa ua fragilitat suu ton de la confidéncia amorosa, e desplega un dialògue enter vutz vulnerabla e vriulons esmavents. Ua interprèta vertadèra, que v’ac disi.

Enregistrat au mes de genèr de 2018 a Germ per Johann Berger (I/O Records), Henerècla qu’ei portat peu label Hètaman, un nom qui soa artisanau e independent. Com ac comenta l’Alidé Sans : « Creiguem fòrtament en empoderament der’artista respècte dera sua òbra. De moment eth nòste disc ei eth prumèr trabalh discografic de Hètaman, mès era idea ei poder produsir d’auti artistes en un futur trabalhs discografics d’auti artistes. »

Article de Caroline Dufau, paru le 21 mai 2018, Lo Diari.

---

Sans & Courcial dans le texte
Le duo musical occitan était l'invité du festival arlésien Convivència le 13 juillet 2018. A l'issue d'un récital très dynamique, les deux artistes ont dialogué avec le public. Morceaux choisis.
Sur la scène à fond vermeil du petit festival arlésien Convivència, Elle taille de grandes tranches d'air avec ses bras toujours en mouvement. Là, elle raconte en aranais, cet occitan pyrénéen, combien il est dur d'être là disponible pour un homme qui, lui, ne l'est pas. : « vies e te'n vas e quan vès me prenes / e jo que t'é prenut solet quan è podut ».
Lui reste assis, presque immobile, et tricote sur un écheveau musical complexe, le « nuage sonore » que traverse la chanteuse, qui route « sur un boulevard ».
L'image est de Paulin Courtial, le complice de la chanteuse aranaise Alidé Sans. Une personnalité ! Vingt-cinq ans pas plus, mais des idées arrêtées sur Leur art, leur langue, le monde dans lequel les artistes évoluent.
Le concert terminé, nous les rencontrons avec le public arlésien.

Pourquoi en occitan ? Alidé Sans

  - « J'ai grandi avec, c'est ma façon naturelle de m'exprimer, de transmettre quelque chose d'authentique de moi au public. Vous écoutez tous des morceaux chantés dans des langues que vous ne comprenez pas, pourquoi s'en étonner uniquement quand ils sont chantés en occitan ?
Ah ! la honte de notre langue, c'est notre héritage. Au magasin, si je m'adresse en anglais au commerçant, il me respecte ; si je lui parle en occitan, il adopte une attitude supérieure. Nous devons tous faire un effort pour ne pas nous justifier de parler notre langue. Faisons que ce soit juste de l'ordre de la normalité.

Paulin Courtial

 - Cela nous fait du bien de passer la frontière et de nous apercevoir que les Catalans parlent catalan et que pour eux, c'est juste normal. Alors que nous vivons l'occitan dans La honte, et ne le parlons qu'en cercle d'initiés.


Rencontre. AS

  - Avec Paulin, la rencontre a eu lieu voici trois ans à l'Estivada de Rodez. Paulin a remplacé un guitariste, et j'ai vu que ça collait si bien !

PC

 - Nous occupons plutôt l'espace sonore de manière collective : elle c'est le boulevard, moi le nuage sonore qui l'entoure. Cette façon de jouer nous laisse très libres tous deux.

Proximité. PC
- Johann Berger, l'ingénieur du son, vit de l'autre côté de la frontière. Et nous qui allions à Barcelone à la recherche d'un studio d'enregistrement cher et insatisfaisant ! Son studio s'est occupé de l'enregistrement de notre CD, Henerècla, et puis là-dessus nous avons tous trois eu envie de travailler ensemble lors des concerts. Nous faisons tous de l'ultra-local pour faire rayonner notre musique dans le monde.

Vivre de sa musique ? AS

 - Ah ! Peut-être aurais-je du finir mes études de droit et me faire avocate, pour vivre ! Je gagnerais plus d'argent ... mais je vivrais moins bien...Vivre de sa musique, c'est possible, mais moi je n'en fais pas pour en vivre, même s'il faut vivre.

PC

 - En Espagne, pas de statut d'intermittent du spectacle. En France, il rend les choses possibles. Car nous passons en fait 15% de notre temps à faire de la musique. Le reste ? Factures, calculs de frais de déplacements.... Le statut nous permet de mener nos projets. Et les miens sont tous en occitan. Cela me semble incroyable de pouvoir le faire ! L'intermittence est irremplaçable pour financer.le temps de la création.
Propos recueillis par Michel Neumuller, pour Aquò d'aquì n°308 (septembre 2018).

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

Henerècla - Alidé Sans, Paulin Cortial (CD)

Henerècla - Alidé Sans, Paulin Cortial (CD)

Henerècla - Alidé Sans, Paulin Cortial (CD). Un vent indomptable d'air frais dévale les montagnes du Val d'Aran avec cet album CD d'Alidé Sans et Paulin Courtial ! Au menu, une synergie artisanale et électro-acoustique entre deux langues : la musique et l'occitan. Hètaman.

Donnez votre avis