0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

La montre du Diable Bleu - Christian Maria

L-9782917790496

Neuf

Sous réserve (réapprovisionnement nécessaire)

9,90 €

La montre du Diable Bleu - Recueil de 4 nouvelles écrites par Christian Maria et traduite en niçois par Jean-Philippe Fighiera. D’Aqui: les souvenirs de la guerre de 14/18 laissés, durant son enfance niçoise, par son grand-père Valentin Bessi. Puis la modernité niçoise dans Le Marathonien et 50% pour finir d’Aià avec Papa Larose.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2012
LangueFrançais + Occitan Niçois
Pages104
Format14 x 20 cm
DistributeurBaie des Anges
LabelCollection D’Aquì e d’Aià
ISBN978-2-917790-49-6

Plus d'infos

La montre du Diable Bleu - Christian Maria

Cet ouvrage comporte 4 nouvelles écrites par Christian Maria et traduite en niçois par Jean-Philippe Fighiera.

On démarre D’Aqui, avec La montre du Diable Bleu, où l’auteur présente les souvenirs de la guerre de 14/18 laissés, durant son enfance niçoise, par son grand-père Valentin Bessi. Cette nouvelle relate l’histoire au ras du terrain de ce chasseur alpin du 13ème bataillon qui a combattu dans la Somme, en Artois, les Vosges, au Chemin des Dames et sur le front italo-autrichien. L’auteur explique, au cœur de cet émouvant retour dans le temps, la façon dont une montre de guerre a sauvé la vie son grand-père maternel.



Puis, c’est dans la modernité trépidante de la Côte d’Azur qu’il propose au lecteur de plonger. La galéjade provençale est au bout de la plume dans Le Marathonien et dans 50% ; elle fait vivre, de façon amusante et réaliste le semi-marathon de Nice (départ sur la Promenade des Anglais, le port, la place du Pin, le port, à nouveau la Promenade...) et les soldes au centre commercial Cap 3000: partez avec Sylvie musarder dans la galerie du centre commercial de la Côte d'Azur. Arpentez les allées de son palais à la recherche de l'affaire de l'année.

Pour finir d’Aià avec Papa Larose, qui entraîne le lecteur vers l’Ailleurs. Christian Maria nous offre un voyage tendre et exotique à la recherche d’un père disparu trop tôt: une Mauricienne retourne en villégiature sur son île natale en espérant retrouver les traces de son père décédé quand elle était jeune fille. Port-Louis, Grand-Gaube, Curepipe, Le Mone-Brabant, Flic-en-Flac : un  voyage au coeur de la culture mauricienne.

Nota Bene : la mise en page en vis-à-vis permet une lecture qui facilite la compréhension du texte niçois. En couverture: pastel de Pierre COMBA.

Éditions Baie des Anges.


L’auteur :
Christian Maria, né à Nice, il passe son enfance entre la place Garibaldi, la colline du château et les quais du port. Professeur honoraire. Amateur d’art et d’histoire régionale il communique, avec son travail d’écriture, la matière qui a nourri ses loisirs. Christian Maria est connu pour développer une série de romans historiques à travers le XVIème siècle. Ses ouvrages ont reçu le prix des Ecrins-René Desmaison en 2009 et le prix des Arts et Lettres de France en 2010.

Le traducteur :

Jean-Philippe Fighiera, membre de l’Académia nissarda, mestre d’obra du Félibrige a fait une carrière de professeur d’histoire et de langue niçoise au lycée Masséna. La couverture et les 5 illustrations intérieures sont des œuvres de l’artiste peintre Régine Mouraret.


La Collection D’Aqui et d’Aià :

Un voyage dans l’espace et dans le temps, ici et ailleurs, pour mieux saisir ce que l’humain a d’universel. Ce recueil est le deuxième volume de cette collection après Pascalinou publié début 2011.


A noter: La nouvelle intitulée La montre du Diable Bleu fait l'objet d'une adaptation théâtrale du Conseil Général des Alpes Maritimes. La Première représentation a été donnée à Nice le 26 septembre 2014 à la salle Laure Ecard.

Extraits :
« Valentin Bessi consulte sa montre gousset. Il est dix-huit heures lorsqu il parvient sur les lignes que les Boches occupaient en septembre. Il découvre les stollens, ces galeries creusées en profondeur qui ont permis aux Allemands de tenir sous les bombardements. Il s'allonge à même la terre à côté de son ami Joseph. Il s'endort. Les Chasseurs repartent de nuit, lentement et silencieusement pour que les Allemands ne se doutent pas de la relève des troupes sur le front de la Somme. Ils progressent dans des boyaux. Ils prennent possession d une tranchée que tenaient les Tirailleurs Bavarois. Ils perçoivent une voix portée par la brise nocturne : Bienvenus au royaume des morts. »

Extrait de La montre du Diable Bleu.



« La Grande Bleue a une teinte turquoise avec une bande laiteuse près de la grève. Mon regard fait un dernier tour panoramique de la Baie des Anges ; je baisse les paupières ; je ne dois plus laisser mon esprit s échapper ; je dois me concentrer sur le semi-marathon. J ai attaché mon dossard, le 1085. Paul a le 1095, dix chiffres d écart, comme deux frères, deux frères ennemis. Je prends place dans la zone ouverte. Combien sommes-nous à attendre, épaule contre épaule ? Je ne sais pas. Ce sont mes concurrents. Non ! C est Paul mon unique concurrent. Dans ce semi-marathon il n y a que lui et moi, les autres ne participent pas à notre compétition. »

Extrait de Le Marathonien.

Souvenirs d'un diable bleu en 1914-1918:

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

La montre du Diable Bleu - Christian Maria

La montre du Diable Bleu - Christian Maria

La montre du Diable Bleu - Recueil de 4 nouvelles écrites par Christian Maria et traduite en niçois par Jean-Philippe Fighiera. D’Aqui: les souvenirs de la guerre de 14/18 laissés, durant son enfance niçoise, par son grand-père Valentin Bessi. Puis la modernité niçoise dans Le Marathonien et 50% pour finir d’Aià avec Papa Larose.

Donnez votre avis

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...