0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

A quicòm pròche - Frédéric Figeac

L-9782905213485

Neuf

2 Eléments

En stock

18,00 €

A quicòm pròche (À peu de choses près) - La poésie peut être une réponse à l'énigme de l'enfance. Frédéric Figeac médite sur la nature d'un présent où surnagent, « rebuts de surface », les membres épars de l'enfant que nous fûmes, sensations persistantes jusqu'à l'obsession ou fugitives comme l'éclair, qui remontent du fond de notre temps personnel. Jorn.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2015
LangueFrançais + Occitan Languedocien
Pages142
Format14 x 22 cm
DistributeurJorn
ISBN978-2-905213-48-5

Plus d'infos

A quicòm pròche - Frédéric Figeac

À peu de choses près

La poésie peut être une réponse à l'énigme de l'enfance. Frédéric Figeac médite sur la nature d'un présent où surnagent, « rebuts de surface », les membres épars de l'enfant que nous fûmes, sensations persistantes jusqu'à l'obsession ou fugitives comme l'éclair, qui remontent du fond de notre temps personnel. Sa poésie investit trois éléments, trois lieux pour lui fondateurs : le fleuve, la ferme paternelle et le bois. Ces reliefs de passé dans l'aujourd'hui sont autant de fragments d'une expérience à l'orée des mots : « l'enfant chantonne encore en toi au coeur de la brume ». Ils sont évoqués avec une émotion discrète : émoi d'adolescent prenant le ruisseau pour confident, fascination pour les galets de la rivière propre à tous les Petits Poucets, amitié des arbres, frênes ou charmes, extase cosmique qui relie l'homme au monde et l'adulte à l'enfant.

Cette rêverie ontologique et sensuelle s'exprime dans des sortes de versets, unités de sens soigneusement cadencées, dont la longueur variable épouse « à peu de chose près » le rythme de la pensée, tout à tour fulgurante, sentencieuse ou méditative. Le titre annonce proximité et approximation. Le poète nous introduit dans un univers nostalgique et recueilli, qu'il nous livre avec retenue. On est séduit par une fascinante profondeur de réflexion, des émotions déchirantes de tendresse, des sensations lumineuses jaillies du passé, tel cet hymne superbe à la carotte cueillie par la mémoire dans un jardin perdu : « Au coeur d'une carotte, croquer le sacré tout cru, tout sucre. »


Bilingue, avec une version française de l'auteur.


Éditions Jorn.


L'auteur:

Frédéric Figeac, administrativement né à Paris, voit le jour à Bardille, sur le Causse de Daglan.
« Le monde entier, de Montfaucon à Castelnau » coule sous sa fenêtre.
Il recouvre l’occitan entre Toulouse et Montauban. Amours, lectures, rencontres : l’univers se dilate et la langue se cherche. Instituteur, il entame sa carrière en classe unique, à l’école de Bufavent… C’est là, en Agenais, qu’il replonge dans la géophonie de son enfance.
Après avoir couru les traverses, l’écriture se risque au grand jour des revues littéraires occitanes. Le premier recueil, « La fabrica de petaç », paraît en 2008. Lectures et festivals permettent alors à la voix de se livrer en public.
En 2012, il accepte de prendre la suite de Jean-Pierre Tardif à la rédaction de la revue ÒC
A l’été 2015, les éditions Jorn publient « A quicòm pròche ».
Maître en section occitane depuis plus de vingt ans, il explore avec ses élèves bilingues ces lisières où s’entremêlent écriture poétique et création plastique. Certains projets plus accomplis sont accueillis par des revues (« Zodiac d’òc » – les cahiers Max Rouquette n° 7 – 2013) ou des sites, dans le cadre d’expositions virtuelles (L’oiseau de feu du Garlaban, du poète Jean-Luc Pouliquen – avril/mai 2012 et septembre 2013).

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

A quicòm pròche - Frédéric Figeac

A quicòm pròche - Frédéric Figeac

A quicòm pròche (À peu de choses près) - La poésie peut être une réponse à l'énigme de l'enfance. Frédéric Figeac médite sur la nature d'un présent où surnagent, « rebuts de surface », les membres épars de l'enfant que nous fûmes, sensations persistantes jusqu'à l'obsession ou fugitives comme l'éclair, qui remontent du fond de notre temps personnel. Jorn.

Donnez votre avis