0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Auteurs/Artistes

L’afaire dau porquet - L'affaire du petit cochon - Reinat Toscano

L-9782906313378

Neuf

Ce produit n'est plus en stock

10,00 €

L’afaire dau porquet - L'affaire du petit cochon - Reinat Toscano. Récit policier pendant la Foire à la Saucisse du Val. Auba novèla.

Plus de détails

STATIC BLOCK

Fiche de données

TypeBroché
Année2016
LangueFrançais + Occitan Provençal
Pages84
Format15 x 21 cm
DistributeurAuba Novèla
ISBN978-2-906313-37-8

Plus d'infos

L’afaire dau porquet - L'affaire du petit cochon - Reinat Toscano


Charcuterie et mystère!


Au Val, le premier dimanche de septembre se déroule la Fête de la saucisse. Là, les charcutiers viennent de tout le canton et d’un peu plus loin, pour vendre saucisses, jambons, pâtés, c’est la fête du Noble Porc !… Mais voilà que cette année, tôt le matin, au moment où les charcutiers vont mettre leur production sur les bancs et les présentoirs, tout à disparu, plus de charcuterie, plus rien.

Qui a dérobé toute la cochonnaille des forains la veille de la Foire de la Saucisse ? Telle est la question qui se pose à Milo Levesque, journaliste local qui en a vu d’autres…. Il va mener l’enquête. La réponse se trouve dans la tête de certains notables de cette localité qu’on devine varoise. Où va se nicher l’envie du pouvoir ? Dans le lard, la pressure, ou le pied de porc ?
 
Le côté surréaliste de village ou d’HLM,  chez Reinat Toscano, est une constante. Il tord un peu la réalité, parce que la logique dramatique l’exige, et que celle-ci doit invariablement vous conduire à l’improbable. Et puis aussi, peut-être, parce que la réalité, la vraie, ne lui convient pas.

Récit en provençal / français.


Éditions Auba novèla.


Extrait:

Quàuquei setmanas après mon retorn, coma cada an, per la promiera dimenchada de setembre, se tenié la Fièra de la Saussissa, famosa fèsta locala tradicionala. La fèsta màger de l’endrech. [1]

La fèsta s’anonciava bèla, d’aitant mai que lo temps prometié d’èstre caud e ensolelhat. Tótei se fretàvon ja lei mans en prevision dei sòus que sarién entrats dins lei caissas.

Mai au matin dau dissabte, patatràs! Lei beus pantais de capitada d’un còup s’esvaniguèron, quora leis expausants s’avisèron que li avién raubat tota la porcalha.

Se pòu facilament imaginar lo pati qu’aquò metèt dins l’organisacion de la Fièra!

Au moment d’aculhir lo public, pas un saussisson, pas una calheta, plus ges de porqueta, plus lo mendre trulle, ren! Ren de ren! Unicament çò qu’avié pas de rapòrt amé lo pòrc.


[1] Lei marrídei lengas díson «la soleta»…



Quelques semaines après mon retour, comme chaque année, pour le premier weekend de septembre, se tenait la Foire à la Saucisse, fameuse fête locale traditionnelle. La fête majeure de l’endroit. [1]

 

            La fête s’annonçait belle, d’autant plus que le temps promettait d’être chaud et ensoleillé. Tout le monde se frottait déjà les mains en prévision de l’argent qui entrerait dans les caisses.

 

            Mais au matin du samedi, patatras! Les beaux rêves de réussite s’évanouirent tout à coup, quand les exposants  s’aperçurent qu’on leur avait volé toutes les cochonnailles.

 

            On peut facilement imaginer le désordre que cela  mit dans l’organisation de la Foire!

 

            Au moment d’accueillir le public, pas un saucisson, pas une caillette, plus la moindre «porqueta», plus le moindre boudin, rien! Rien de rien! Uniquement ce qui n’avait pas de rapport avec le porc.


[1] Les mauvaises langues disent «la seule»…



Je m'appelle Milou Levesque. Journaliste de profession et passionné de vérité. Valois de coeur. Après des années et des années à travailler à Brignoles pour le COURRIER DU VAR, un jour j'avais dû m'échapper, car à force de mettre mon nez dans une affaire compliquée d'expériences scientifiques menées par un professeur fou, j'étais trop menacé pour demeurer ici.
Cette fois-là, j'étais passé bien près de ma fin! Alors j'étais parti vivre loin (il n'est pas utile de dire où) et j'avais pris un nom d'emprunt.
Parce qu'après les événements qui s'étaient déroulés au Val, le Professeur Ligouban avait réussi à s'échapper pour recommencer ailleurs ses expériences sur la transmission de la vie et des données numériques. Et moi, dont la vie était menacée, à cause de tout ce que je savais, j'avais dû partir au loin et me cacher sous un autre nom. Quitter ses amis, son travail, sa maison, sans savoir de quoi demain sera fait, je peux vous assurer que cela n'est pas chose facile! Mais je savais suffisamment de choses pour connaître une mauvaise fin...
Puis un jour j'avais appris que le sinistre professeur était mort. Tout ce qu'il y avait de mort, certifié par les autorités compétentes et par les investigations de toute la presse. Il avait crevé dans l'explosion de son laboratoire.

Avis

Aucun commentaire client pour le moment.

Donnez votre avis

L’afaire dau porquet - L'affaire du petit cochon - Reinat Toscano

L’afaire dau porquet - L'affaire du petit cochon - Reinat Toscano

L’afaire dau porquet - L'affaire du petit cochon - Reinat Toscano. Récit policier pendant la Foire à la Saucisse du Val. Auba novèla.

Donnez votre avis

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...