0 0
 

Recently added item(s)

Aucun produit

Free shipping! Expédition
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantity
Total

There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.

Total products (tax incl.)
Total shipping (tax excl.) Free shipping!
Total (tax incl.)
Continue shopping Proceed to checkout

Artistas

Chansons traditionnelles et populaires de la Drôme

L-9782951381346

New

Sos reserva

18,00 €

Chansons traditionnelles et populaires de la Drôme - Livre + CD qui présente 250 chansons de la Drôme rassemblées par six ethnomusicologues et passionnés de musiques traditionnelles, publié par l'association Culture et langue d'oc.

More details

STATIC BLOCK

Data sheet

TypeBroché
Année2005
Durée250 chansons
LengaFrancés + Occitan Provençau
Pages432
Format17.5 x 24 cm
DistributeurCulture et langue d’oc
LabelBibliothèque pédagogique de Nyons
ISBN2-9513813-4-4
BonusCD avec 44 chansons

More info

Chansons traditionnelles et populaires de la Drôme

Auteurs: Han Schook, Nicolas Zorzin, Valérie Pasturel, Patrick Mazellier, Jean-Louis Ramel et Jean-Bernard Plantevin.

Notice linguistique de Jean-Claude Bouvier.



Ces chansons de la Drôme nous plongent dans un univers chaleureux et attachant qui mêle l’harmonie, l’humour, la sensibilité. Elles montrent la créativité exceptionnelle des gens du peuple, qui “voient juste”, s’expriment avec talent, dans un langage direct et simple.

Ces chansons, pour la plupart en langue d’oc, occitan encore appelé Provençal dans le sud, ou “patois”, se transmettaient dans les fêtes et veillées, et risquaient de s’oublier peu à peu.

Plusieurs collecteurs déterminés ont sillonné les villes et villages de la Drôme, enregistré les paroles auprès des “anciens”, recherché les manuscrits ou les publications locales, comparé et classifié les chansons.

Grâce à cette somme de recherches, nous pouvons enfin présenter cet ensemble impressionnant qui est une véritable anthologie de la tradition musicale populaire en Drôme.

Pour chaque chanson sont données les sources, conditions de collectage ou de transmission, ainsi que des analyses sur le thème, l’écriture et son contexte, pour qu’ensemble, amoureux des traditions, mais aussi chercheurs ou musiciens, puissent les utiliser à leur tour.

Ainsi pourrons-nous donner une nouvelle vie à ce patrimoine exceptionnel pour qu’il retrouve sa place méritée.

250 chansons avec les paroles en occitan de la Drôme, avec versions françaises et partitions. CD inclus avec 44 chansons.

Association Culture et langue d’oc, Bibliothèque pédagogique de Nyons.

Introduction:
La Drôme appartient au quart sud-est de la France, située entre les remparts des Alpe et le fleuve Rhône, de Valence à Bollène. Un univers aux paysages variés entre la large plaine urbanisée du sillon rhodanien et les Préalpes dont les villages semblent surgis d'un temps immémorial. Dans cet espace, de longues vallées accueillantes : celles de l'Aygues, de l'Ouveze, et le serpent de la rivière Drôme qui ondule depuis Valdrôme - d'où son nom - jusqu'à Livron.
L'oeil est d'abord frappé par les couleurs typées : bleus des lavandes ou gris des oliviers, jaunes des blés ou des tilleuls en fleurs, verdure des immenses vignobles du Tricastin, des fayards des ubacs du Diois et des pâturages où paissent encore quelques troupeaux de chèvres sous un ciel bleu et profond.
Voici les toits de tuiles romaines, les villes et villages avec une architecture ouverte, une géographie des lieux à l'échelle humaine marquée par le sens de la convivialité. La Drôme est effectivement pour sa plus grande partie, depuis Valence jusqu'à sa limite avec le Vaucluse, une terre d'oc, avec une sociabilité toute méridionale, qui est à la recherche de son positionnement au sein de la région Rhône- Alpes, adossant aussi dans certains de ses territoires des déclinaisons plus typées comme la « Drôme provençale » ou le pays « Une autre Provence »...
Cette quête d'identité et de sens a traversé le temps avec de nombreux compositeurs ou écrivains qui ont transcrit l'aspiration populaire.

La plus célèbre femme-troubadour, Beatritz Comtesse de Dia, a chanté :
« Vos mand lai on es vostr'estatges
Esta chanson que me sia messatges »
(Je vous envoie là-bas où vous demeurez / Cette chanson en guise de messager).

Sa voix nous parvient encore, intacte, après huit siècles d'histoire. Les chansons sont messagères, qu'elles nous arrivent par la tradition orale ou bien qu'on les retrouve écrites sur des petits carnets ou des cahiers d'écolier ; chaque parole, chaque mélodie est porteuse d'un discours.
Entre les lignes des refrains, entre les notes des musiques, on peut deviner tristesse ou gaieté, amours ou rancoeurs, affectation ou dérision. Que les paroles soient légères ou bien qu'elles soient graves, elles sont le miroir des préoccupations et des intérêts des gens du peuple.
Afin de renouer avec les dynamiques qui ont permis jusqu'à nos jours de transmettre le génie de la poésie populaire, nous avons collecté les chansons d'expression occitane provenant de la Drôme.
Pour chaque chanson nous avons apporté des commentaires sur son sens et son origine. Nous avons sélectionné les chansons issues de la tradition orale et celles. plus récentes, provenant d'auteurs connus.
Ces chansons portent l'empreinte des lieux où on les interprète [...]


Extraits:

LE SECRET DE ROSE

C’est la chanson de la fête des Bouviers d’Auriples, composée à Auriples même par Jules Pourtier. Les fêtes des Bouviers appartiennent aux traditions ancestrales de la Drôme et se pratiquent toujours à Loriol, Montoison, ...Elles ont lieu pendant le repos hivernal. On prépare des chars fleuris et on élit pour un an le roi, le dauphin et les barons. Le premier jour les chars défilent puis on danse, on se restaure avec des bugnes et on boit le vin blanc.



A DADA SUR MON BIDET

Collectage de Guy Mathieu auprès d’Aimé Buix au Buis / Extrait de Conte d’un trieur d’amandes

Forme française très répandue dans la zone collectée

L’enfant est assis sur les genoux d’un adulte qui le fait sauter en disant les paroles :

A dada sur mon bidet
Quand il trotte il fait des pets
Prout prout prout prout prout prout prout



LO MAI

Extrait du journal diois "Lo pitron"

Paul Cloud de Livron raconte : " Dans la nuit du trente avril vers dix, onze heures du soir, les jeunes partaient avec un tambour, un clairon, des instruments à vents ... Chez nous, ils passaient vers une heure, deux heures du matin. Mon père avait un petit panier, il mettait six oeufs dedans, il le montait à la chambre, il l’attachait avec une corde. Quand on les entendait, il ouvrait la fenêtre, et faisait descendre le panier. Les jeunes chantaient la hanson de mai ...

Certains leur donnaient une saucisse, d’autres des tommes sèches, ou une bouteille de vin. C’était un vin avec un peu de gnole dedans, ça se voit pas ... Parce que les vins étaient faibles à l’époque.

Et à certains endroits aux premiers jours de mai, les jeunes allaient planter un arbre devant la maison d’une jeune fille qui allait se marier. Alors la famille invitait au repas les jeunes qui avaient planté l’arbre."

(...) Notons que cette coutume de l’arbre de mai, comme fête collective, est toujours maintenue vivante à Cucuron, dans le Vaucluse, où l’on dresse un mât qui doit être plus haut que le clocher de l’église (comme pour montrer la suprématie du païen sur le religieux).

En France la Maïade ou la Mayade

Au mois de mai, poussent dans les Landes, des arbres étranges du même nom : "les Mais". Le Mai exprime dans un langage fleuri et verdoyant une longue tradition faite d’influences multiples et entremêlées.

On en trouve trace dès le Moyen Age où le jour du 1er mai, les jeunes gens du village allaient couper dans la forêt voisine non point un arbre mais seulement quelques branches vertes qu’ils plantaient la nuit venue devant la demeure des jeunes filles.

Vaqui lo jori mes de mai
Que los galants planton lo mai ;
N’en plantarai un per ma mia
Sara mai naut que sa tiourina
(...)

LO PIU PIU DE MAMET

Lo piupiu de mamet
Fai levar la coeta,
Fai levar la coeta ;
Lo piupiu de mamet
Fai levar la coeta dau papet

DROME SALUT

Chantons la Drôme, amis chantons
C’est le pays de notre enfance
Aimons le bien et répétons
Drôme salut, Vive la France (refrain)

PLANTEN LA FARIGOULO

La ferigoulo, mis ami
Vai embauma nostre pais (bis)
Plantan la ferigoulo
Republican, arrapara
Fasen la farandoulo
E la mountagno flourira

LOU SENDICAT DOU BIAU DE TULEDO

Trouvé sur http://www.branche-rouge.org/ :

Jeanneton prend sa faucille

Traditionnel - Drôme

Jeanneton prend sa faucille
Larirette larirette
Jeanneton prend sa faucille
Pour aller couper du jonc (bis)

En chemin elle rencontre
Larirette larirette
En chemin elle rencontre
Quatre jeunes et beaux garçons (bis)

Le premier un peu timide
Lui caressa le menton

Le deuxième un peu moins sage
Lui souleva le jupon

Le troisième encore moins sage
La coucha sur le gazon

Ce que fit le quatrième
N’est pas dit dans la chanson

Si vous saviez, demoiselles
Vous iriez couper des joncs !

La morale de cette histoire
C’est que les hommes sont des cochons

La morale de cette morale
C’est que les femmes aiment les cochons

O Magali

Traditionnel - Drôme

En provençal

- Magali, ma tant amado, mete la testo au fenestroun !
Escouto un pau aquesto aubado de tambourin e de viouloun
Es plen d’estello, aperamunt l’auro est toumbado
Mai lis estello paliran quan te veiran !

- Pas mai que dou murmur di broundo de toun aubado ieu fau cas
Mai ieu m’envau dins la mar bloundo me faire anguielo de roucas

- O Magali ! se tu te fas lou peis de l’oundo
Ieu, lou pescaire me farai, te pescarai

- Oh ! Mai, se tu te fas pescaire, ti vertoulet quand jitaras
Ieu me farai l’auceu voulaire, m’envoularai dins la campas

- O Magali ! se tu te fas l’auceu de l’aire,
Ieu lou cassaire me farai, te cassarai

En français

- O Magali, ma tant aimable, à ta fenêtre parais donc
Prête l’oreille à cette aubade de tambourins et de violons
Le ciel est plein d’étoiles d’or, l’air est si calme
Mais les étoiles pâliront quand te verront

- Pas plus que du vent dans les branches, de ton aubade n’ai souci
Et je vais dans les vagues blanches, me faire anguille en un rocher.

- O Magali, si tu te fais poisson de l’onde
Pêcheur alors je me ferai, te pêcherai

- Si tu prétends ainsi me suivre, quand jetteras ligne ou filet
Je me ferai oiseau rapide, et par les champs m’envolerai

- O Magali si tu te fais oiseau sauvage
Chasseur à mon tour deviendrai, te chasserai

- Aux oiselets si tu viens mettre traîtreusement piège ou lacet
Je deviendrai l’humble fleurette et dans les prés me cacherai

- O Magali, si tu te fais fleur de prairie
Moi, ruisselet, je me ferai, t’arroserai

- Si tu deviens ruisseau limpide, léger nuage me ferai
Et pour te fuir ainsi rapide aux Amériques m’en irai

- O Magali, si tu t’en vas sur les nuées
Le vent de mer je me ferai, te porterai

- Si par les mers ainsi m’enlaces, ailleurs encore m’échapperai
Du grand soleil qui fond la glace, un rayon d’or je deviendrai

- O Magali, si tu te fais l’ardente flamme
Moi brume épaisse deviendrai te voilerai

- Il faudra donc enfin te plaire, je sens bien que tu m’aimes trop
Voici mon annelet de verre, en souvenir beau jouvenceau

- Quel bien tu fais à ton ami, mais à ta vue
Comme les astres ont pâli, o Magali

Reviews

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Write a review

Chansons traditionnelles et populaires de la Drôme

Chansons traditionnelles et populaires de la Drôme

Chansons traditionnelles et populaires de la Drôme - Livre + CD qui présente 250 chansons de la Drôme rassemblées par six ethnomusicologues et passionnés de musiques traditionnelles, publié par l'association Culture et langue d'oc.

Write a review

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...