0 0
 

Élément(s) ajouté(s) récemment

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Nouveaux produits

Promotions

Auteurs/Artistes

Liste des produits par fabricants Katy BERNARD

Katy Bernard, maître de conférences à l’université Bordeaux Montaigne, est spécialiste de l’occitan moderne et médiéval, en particulier les textes des troubadours.

Katy Bernard est une écrivain spécialiste des troubadours. Elle a écrit un livre sur Aliénor d'Aquitaine où l'occitan est en bonne place.

Maître de conférences à l’université Bordeaux Montaigne, la jeune Gasconne Katy Bernard est spécialiste de l’occitan moderne et médiéval, en particulier les textes des troubadours.

Après un premier ouvrage présentant les écrits du premier troubadour Guillaume IX d’ Aquitaine ("Le Néant et la joie", 14 euros, éditions Fédérop), l’auteur a publiée "Les Mots d’Aliénor", consacré à Aliénor d’Aquitaine, célèbre duchesse et reine, mécène des troubadours et petite-fille de Guillaume IX.

Découvrons d’où lui vient cette passion pour l’art des troubadours:

"Nasqueri a Sent Genis deu Bòsc, un pitit vilatge dins l’entre doas mars en Gasconha girondina. Ai tostemps auvit parlar la lenga per mas reir-grandas, l’occitan per io era lenga de hemna, mai de hemna vielha. Lo quite mot d’occitan m’era disconeishut, lo descubrigui per lo prumier còp au liceu a La Ruèla quante me calguet causir entre l’opcion latin e occitan. Quò venguet còp sec ma passion, ai heit mos estudis en fonccion d’aquesta mira a Bordeu Montanha, ente descubigui Guilhen IX d’Aquitania, que fuguet per io una revelacion. Mon promier libe "Le Néant et la joie", parla de l’amplituda de l’òbra de Guilhem IX, que vatz e ven entre doas termieras, de la jòia meravelhosa d’un costat o lo sentiment que tot pòt s’avalir d’un moment a l’autre. 'Les Mots d’Aliénor’ es l’alfabet d’Alienòr "de A a W" e integra deus textes de trobadors, de las traças literarias deus segles XII e XIII que parlan d’Alienòr e de son linhatge. Ai botat deus escrichs d’Alienòr, quatre letras en latin au papa, una letra a son filh Joan sens Terra, de las chartas que mostran una vision politica e literaria que far pensar clarament a una cultura. Los textes son tanben revirats en francés’.


"Je suis passionnée d'occitan depuis que je suis toute petite, mais je n'ai eu conscience de cela que dans mes années lycée, où j'ai vraiment rencontré la langue à ce moment-là. Jusqu'alors, c'était quelque chose qui était inconscient, de ma part en fait (...). La reine Aliénor est liée à la culture occitane car elle est liée aux troubadours, quoi que l'on en dise. Son grand-père, Guillaume IX d'Aquitaine, était le premier troubadour de l'histoire. Et puis c'est une femme qui est la duchesse d'Aquitaine avant toute chose. Elle est considérée par les occitanophones comme leur reine, d'une certaine manière (...). C'est vrai que l'on me regarde parfois avec étonnement mais j'ai l'habitude depuis que je suis toute petite. Oui, j'ai un peu l'image de l'outsider mais ce n'est pas grave, cela ne me dérange pas tant que moi je suis en accord avec moi (...).  Pour moi, c'est évident qu'il faut s'intéresser à l'occitan, mais je ne sais pas si je pourrais trouver les mots pour convaincre quelqu'un qui ne ressent pas à l'intérieur de lui la nécessité d'aller voir cette langue. Pour moi c'est évident, car s'intéresser à l'occitan comme tout autre culture qui, dans notre paysage socio-culturel, n'est pas dans le haut du pavé, malheureusement, je crois que s'intéresser à ces cultures régionales, voire marginales, c'est lutter de toutes façons contre la pensée unique. Et à partir de ce moment-là, cela reste fondamental".
Et suite au débat organisé à Condat-sur-Véeère sur le thème "La Femme et l'occitan", dans lequel est ressortie l'idée que la femme n'a pas encore acquis l'égalité avec l'homme dans plein de domaines, elle répond : "eh oui malheureusement, c'est ce qui nous rend les troubadours aussi précieux, que leur idée, celle de la réciprocité amoureuse, d'un renouvellement des rapports amoureux, où la dame devient non plus objet mais sujet à part entière, est une idée toujours neuve bien qu'elle est été chantée au XIIe siècle".
Article du 24 mars 2017 par Alain RASSAT, paru sur ewanews.com

Elle est Responsable de la section d'occitan du département de Lettres de l'UFR Humanités, Présidente de l'association Trobadas, domiciliée à Bordeaux, dont le but est de défendre, d'illustrer et de promouvoir la littérature des troubadours par la recherche historique, littéraire et musicale et l'organisation de tout événement public pouvant y concourir, en particulier de colloques internationaux, dits « trobadas », accompagnés d'interprétations musicales ou de spectacles et suivis de publications graphiques, numériques et musicales, ainsi que par toutes actions pouvant favoriser la réalisation de ces objectifs. L'action de l'association peut éventuellement s'ouvrir à d'autres manifestations liées à la culture et à la littérature occitanes en général.

Administratrice de l'association Ostau Occitan, domiciliée à Pessac. Affiliée à l'Institut d'Études Occitanes de la Gironde (IEO 33), son but est de transmettre et de développer la langue et la culture occitanes par diverses activités (notamment des cours d'occitan pour adultes, des manifestations culturelles pour les scolaires et autres, l'organisation de la dictée occitane, du prix littéraire Jaufre Rudel, du « Mascaret », le festival occitan de Bordeaux, et la création d'une bibliothèque).

Plus
Voir 1 - 2 sur 2 éléments
  • La Dame-Graal, chansons de Rigaud de Barbezieux - La fabuleuse aventure érotico-poétique d’un poète de langue d’oc. Traduction et présentation de Katy Bernard. 7ième recueil de la Collection Troubadours, aux éditions fédérop.

    14,00 €
  • Le néant et la joie - Katy Bernard présente un livre pour faire connaissance avec le premier troubadour: Guillaume d'Aquitaine, qui a expérimenté de nombreuses voies poétiques : chant d’adieu, chant grivois, chant d’amour, chant de rien... Édition bilingue.

    14,00 €
Voir 1 - 2 sur 2 éléments